Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

RÉGIME MÉDITERRANÉEN : Comment être certain que l’on s’y tient

Actualité publiée il y a 9 mois 1 semaine 2 jours
PLoS Medicine
Reconnu, avec le régime DASH, comme le nec plus ultra pour la santé métabolique et cardiovasculaire, le régime méditerranéen est devenu un standard pour de nombreux consommateurs (Visuel Adobe Stock 290526316)

Reconnu, avec le régime DASH, comme le nec plus ultra pour la santé métabolique et cardiovasculaire, le régime méditerranéen est devenu un standard pour de nombreux consommateurs. Cependant, de la théorie à la pratique, pour diverses raisons notamment de disponibilité et d’accès à ses composants, il existe souvent un écart entre l'intention et la pratique, difficile à appréhender. Un nouveau score, développé à l'Université de Cambridge et documenté dans la revue PLoS Medicine, pourrait permettre de mesurer l'adhésion au régime méditerranéen.

 

Un score essentiel, comme tout score permettant d’évaluer l’impact d’une alimentation équilibrée et variée sur les résultats de santé D’autant que de nouvelles preuves suggèrent que le régime méditerranéen pourrait réduire le risque de diabète de type 2 de manière plus décisive qu'on ne le pensait. Cette nouvelle façon de détecter si un patient suit un régime méditerranéen se présente sous forme d’un simple test sanguin…

 

De précédentes recherches ont montré que les personnes qui déclarent suivre un régime méditerranéen ont un risque légèrement inférieur de diabète de type 2. Cependant, la subjectivité des autodéclarations rend ce lien incertain. Jusque-là, ce lien possible entre un régime méditerranéen et le risque de diabète de type 2 tout comme l’adhésion au régime, n'avaient pas été évalués à l'aide de biomarqueurs biologiques objectifs.

 

L’étude :

  • Définition d'un score d'adhésion :  l’équipe de Cambridge propose ici un nouvel indicateur basé sur des biomarqueurs d'un régime méditerranéen basé sur les niveaux de certaines molécules dans le sang. Les chercheurs ont d’abord identifié que les taux sanguins de 24 acides gras et de 5 caroténoïdes pouvaient être appliqués pour prédire si les participants d'un essai clinique de 128 personnes suivaient un régime méditerranéen. Les niveaux de ces molécules dans le sang d'une personne ont ensuite été exploités pour calculer un score de biomarqueurs, utilisé comme mesure d’adhésion au régime méditerranéen.

 

  • Adhésion et risque de diabète : le score d’adhésion a ensuite été appliqué pour 340.234 participants de 8 pays européens, dont 9.453 ont développé un diabète de type 2. En comparant ces scores à ceux de 12.749 participants exempts de diabète de type 2, l’analyse révèle que :

 

  • un score d’adhésion élevé au régime méditerranéen est associé à un risque très réduit de diabète de type 2 ;
  • l'utilisation de ce score à base de biomarqueurs sanguin révèle un lien bien plus fort entre le régime méditerranéen et la réduction du risque de diabète de type 2 par rapport à la prise en compte de données d’autoévaluation d’adhésion au régime ; cela suggère que les études précédentes basées sur des données auto-déclarées ont probablement sous-estimé l'association ;
  • même une amélioration modeste de l'adhésion au régime méditerranéen permet de réduire de manière significative l'incidence du diabète de type 2.

 

Si des recherches supplémentaires seront nécessaires pour confirmer ces données et notamment préciser si ce score à base de biomarqueurs est spécifique au régime méditerranéen, cette étude ouvre la voie au développement

de méthodes plus objectives permettant d’apprécier les associations entre l’alimentation et les maladies.

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Diagnostic
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème