Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

RÉGIME VÉGÉTARIEN : 20 années de preuves de ses bienfaits

Actualité publiée il y a 3 semaines 6 jours 16 heures
PLoS ONE
20 années de recherche confirment les bienfaits pour la santé associés aux régimes végétariens (Visuel Adobe Stock 455715977)

Ce sont 20 années d’études passées en revue par cette équipe de chercheurs en nutrition de l’Université de Bologne, qui confirment les bienfaits pour la santé associés aux régimes végétariens, ou à base de plantes, avec cependant, un appel à des recherches complémentaires sur certains effets de carence possibles. Des données donc actualisées, publiées dans la revue PLoS ONE, qui mettent notamment en exergue leurs bénéfices cardiovasculaires.

 

De précédentes recherches ont établi un lien entre certains régimes alimentaires et un risque accru de maladies cardiovasculaires et de cancer. Une alimentation pauvre en produits végétaux et riche en viande, céréales raffinées, sucre et sel est ainsi associée à un risque plus élevé de décès. Il est donc recommandé de réduire sa consommation de produits d’origine animale au profit de produits d’origine végétale pour réduire ces risques de maladies cardiovasculaires et de cancer.

 

En synthèse, cette analyse conclut, à partir des données existantes, que les régimes végétariens et végétaliens sont généralement associés à de meilleurs biomarqueurs de santé cardiovasculaire, à une réduction du risque de cancer et de décès prématuré.

Un nouveau bilan des avantages globaux des régimes végétariens

L’étude, une méta-analyse de méta-analyses (48 publiées entre 2000 et 2023),  actualise les liens entre les régimes à base de plantes, la santé cardiovasculaire et le risque de cancer. Parmi ses principales conclusions :

 

  • dans l'ensemble, les régimes végétariens et végétaliens sont solidement associés à un meilleur état de santé, à une réduction d’un grand nombre de facteurs de risque pour la santé, en particulier à des marqueurs de risque de maladies cardiométaboliques, de cancer et de décès, tels qu’une tension artérielle trop élevée, une mauvaise gestion de la glycémie et un indice de masse corporelle (IMC) dans la fourchette du surpoids ou de l’obésité ;
  • ces régimes sont particulièrement associés à un risque réduit de cardiopathie ischémique, de cancer gastro-intestinal et de la prostate, ainsi que de décès de cause cardiovasculaire ;
  • chez les femmes enceintes cependant, les régimes végétarien ou végétalien n’apportent pas de réduction du risque de diabète gestationnel et d'hypertension ou prééclampsie, vs un régime non végé.

 

 

Seul écueil, à documenter, les carences en vitamines et en minéraux que ces régimes peuvent entraîner chez certaines personnes. Ainsi, les chercheurs mettent en garde contre la recommandation généralisée de régimes végétariens, avant des recherches plus approfondies.

 

En d’autres termes, le suivi d’un tel régime devrait être validé par un médecin ou un professionnel de la nutrition.

 


Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème