Vous recherchez une actualité
Actualités

RENFORCEMENT MUSCULAIRE : Au moins 2 séances par semaine !

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 3 heures
American Journal of Preventive Medicine
Le renforcement musculaire, environ les 3 quarts des adultes (ici américains) « n’en font pas suffisamment ».

Encourager de nouvelles approches de santé publique pour promouvoir les avantages pour la santé de l'exercice de renforcement musculaire, c’est le message de cette étude qui confirme la réduction du risque de maladies chroniques avec une pratique régulière d’exercices musculaires. Des données présentées dans l’American Journal of Preventive Medicine qui révèlent qu’environ les 3 quarts des adultes (ici américains) « n’en font pas suffisamment ».

 

 

Il s’agit donc de respecter les directives de pratique de l’exercice, soit 30 mn d’exercice modéré par jour, mais aussi d’y inclure des exercices de renforcement musculaire qui peuvent être pratiqués à l’aide d’appareils de musculation, d’haltères, de dispositifs de tractions. L’étude montre que si les 3 quarts des adultes n’en font pas assez, un adulte sur 4 ne pratique pas suffisamment non plus l'exercice aérobique (marche, vélo, course à pied).

 

Au moins 2 séances d'exercice de renforcement musculaire par semaine, c’est la recommandation des auteurs : une pratique légère à modérée est ici associée à une réduction de maladies chroniques signalées, tels que le diabète, l'obésité et le cancer, explique l’auteur principal, Jason A. Bennie, du groupe de recherche sur les modes de vie physiquement actifs de l’Université du Southern Queensland (Australie). Son équipe a analysé les données de plus de 397.000 participants américains (âgés de 18 à 80 ans) :

  • 30% pratiquent des exercices de renforcement musculaire 2 fois par semaine ou plus, tandis qu'environ 58% ne signalent aucune pratique (voir schéma ci-dessous).
  • les répondants noirs sont plus susceptibles de respecter ou de dépasser les recommandations minimales en matière de renforcement musculaire ;
  • les personnes qui n’adhèrent pas à la pratique ont tendance à être plus âgées, de sexe féminin, en surpoids ou obèses, pratiquent également moins d’aérobic, ont un revenu et un niveau d’éducation plus faibles et estiment que leur propre santé est mauvaise.

 

 

Si l’exercice de renforcement musculaire est un facteur important de bonne santé, cette forme d’exercice physique a largement été ignorée dans les approches de santé publique pour la prévention et la gestion des maladies chroniques. Pourtant, soulignent les chercheurs, sa pratique régulière permet d’augmenter la force, la puissance, l'endurance et la masse du muscle squelettique. De précédentes recherches antérieures ont montré que les exercices de renforcement musculaire présentent de nombreux avantages pour la santé, notamment :

  • l'amélioration du métabolisme du glucose et des lipides,
  • la réduction de la pression artérielle,
  • l’augmentation de la densité osseuse,
  • une amélioration de l'équilibre et de la fonction physique,
  • une meilleure estime de soi,
  • une réduction de l'anxiété.

 

Certes, cette étude démontre à nouveau une association et ne démontre pas la causalité. En effet, on pourrait objecter que la réduction du risque de maladies chroniques pourrait être lié au fait que les personnes atteintes de telles conditions pratiquent moins en général les exercices musculaires. Cependant, ces données d’association soutiennent les conclusions de précédentes études et appellent à de nouvelles actions de santé publique pour soutenir l’adhésion à ce type d’exercice.

 

Un défi, plus que pour l’incitation à la pratique de l’exercice aérobie, car l’exercice de renforcement musculaire suppose l’accès à des structures et des installations spécifiques ainsi qu’au conseil d’un professionnel formé à la connaissance des grands groupes musculaires et aux adaptés de pratique (répétition, durée…).

.