Vous recherchez une actualité
Actualités

RENFORCEMENT MUSCULAIRE : Tous les suppléments ne sont pas égaux !

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 semaine
Frontiers in Physiology
Pourquoi il faut préférer BCAA + EAA

Tous les suppléments musculaires ne sont pas égaux, précise cette recherche de l’Université de Stirling qui s’est penchée sur les suppléments « populaires » de développement musculaire, de type acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA dont la leucine), des acides aminés essentiels (e.g. non fabriqués par l'organisme). L’étude, présentée dans la revue Frontiers in Physiology, menée avec des sportifs haltérophiles révèle que ces suppléments sont inefficaces lorsqu'ils sont pris isolément et que des suppléments plus complets permettent d’obtenir une meilleure croissance et fonction musculaires.

Les chercheurs des universités d'Exeter et de Birmingham montrent que si ces suppléments BCAA stimulent bien la réaction de renforcement musculaire chez les sportifs après une séance de lever de poids, mais que d'autres compléments musculaires sont beaucoup plus efficaces. Ces autres suppléments sont ceux qui contiennent tous les acides aminés nécessaires et pas seulement les BCAA. Ils permettent une réponse en croissance musculaire plus importante. En conclusion, la seule prise de BCAA n'est pas la meilleure façon d'optimiser la croissance musculaire en combinaison avec le lever de poids.

 

On sait que l’apport de protéines ou d'acides aminés essentiels (EAA) stimule la voie de signalisation de la rapamycine (mTORC1) et la synthèse des protéines musculaires (MPS), suite à l'exercice de résistance. L’étude a évalué la réponse musculaire l'ingestion d'acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA) uniquement (sans autres EAA, autres protéines ou autres macronutriments) suite à un exercice de résistance chez 10 jeunes sportifs, âgés en moyenne de 20 ans, pratiquant des exercices de lever de poids. Les participants ont été invités à prendre soit 5,6 g de BCAA seuls soit une boisson placebo, immédiatement après leur séance d’exercice de résistance. Des prélèvements de tissus musculaires par biopsie ont été réalisés 4 heures après la prise de la boisson. Des prélèvements sanguins ont également été effectués avant et après. L’expérience montre que :

-la croissance musculaire (précisément « synthèse des protéines musculaires » ou MPS) s’avère de 22% plus élevée avec les BCAA vs placebo : la prise de BCAA seuls augmente bien la stimulation post-exercice la synthèse musculaire et la signalisation dans la voie mTORC1.

-Cependant, cette réponse musculaire avec BCAA seuls s’avère très inférieure, de 50% précisément, aux niveaux de réponse précédemment rapportés après prise d’une dose de protéines de lactosérum contenant des quantités similaires de BCAA.

Ensemble, ces résultats démontrent que les BCAA présentent bien une « bonne » capacité à stimuler la croissance musculaire mais qu’un complément plus complet comportant des EAA permet d’obtenir une réponse supérieure et optimale, suite à l'exercice de résistance.

L'efficacité des suppléments à stimuler la machine ou fonction musculaire elle-même, au-delà du volume musculaire est limitée : Le professeur Kevin Tipton, auteur principal de l’étude et responsable du département sciences du sport à l'Université de Stirling, commente ses résultats : « Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines et cette classe spéciale d’acides aminés, les BCAA, stimulent la croissance musculaire. Cependant, la prise de ces suppléments de manière isolée va stimuler la synthèse des protéines musculaires, le mécanisme métabolique qui mène à la croissance musculaire mais n‘entraînera pas une réponse optimale ». Un apport complet d'acides aminés est nécessaire pour un renforcement musculaire maximum, après l'exercice.

Les implications nutritionnelles sont là pour les sportifs et leur sélection de suppléments d'acides aminés pour optimiser le muscle squelettique en réponse à ce type d’exercice de « muscu » mais aussi pour d’autres groupes de population, dans l’objectif d’un maintien de la masse musculaire au cours du vieillissement, d’une maladie, d’un traitement ou d’une récupération. Les sportifs qui visent la croissance musculaire ne doivent pas compter sur les suppléments de BCAA seuls. Chez ces sportifs, les BCAA ont permis d’améliorer « légèrement » la croissance musculaire vs placebo, mais la réponse musculaire est multipliée par 2 avec supplément de 20 g de protéines de lactosérum contenant la quantité équivalente de BCAA + d’autres acides aminés.

Autres actualités sur le même thème

Pages