Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

REPOSITIONNEMENT : Des antidiabétiques anti-addiction ?

Actualité publiée il y a 3 mois 6 jours 6 heures
Scientific Reports
Ces antidiabétiques, analogues du GLP-1, sémaglutide (Ozempic) et tirzépatide, pourraient bien encore élargir leurs bénéfices, dans la lutte contre les addictions (Visuel Adobe Stock 539456823)

Ces antidiabétiques, analogues du GLP-1, sémaglutide (Ozempic) et tirzépatide, pourraient bien encore élargir leurs bénéfices : Des chercheurs de Virginia Tech découvrent que ces médicaments utilisés pour traiter le diabète de type 2 réduisent aussi les envies d'alcool (craving) ou de cigarettes chez les personnes souffrant d’obésité. Ces conclusions, publiées dans les Scientific Reports, pourraient donc élargir à terme les indications et l’utilisation de ces médicaments.

 

L’étude est basée sur plus de 68.000 publications sur Reddit de 2009 à 2023 dont 33.609 publications de 14.595 utilisateurs ont été sélectionnées. Les chercheurs ont ainsi pris en compte les expériences autodéclarées de milliers de patients utilisateurs de ces médicaments (Ozempic, Wegovy et Mounjaro) et atteints d’obésité. Les utilisateurs signalent en majorité :

 

  • un changement de leur comportement vis-à-vis des boissons alcoolisées que ce soit la bière, le vin ou d’autres spiritueux ;
  • une diminution, également, des envies de fumer.

 

Une autre analyse, menée auprès de 153 participants souffrant d’obésité, révèle que :

 

  • les participants prenant du sémaglutide ou du tirzépatide déclarent consommer beaucoup moins d’alcool en moyenne ;
  • les épisodes d’excès d’alcool sont également réduits ;
  • les effets stimulants et sédatifs de l’intoxication alcoolique sont également réduits lors de la prise de ces médicaments.

La découverte d’un nouveau médicament anti-addictions ?

Ces résultats s'ajoutent, précise l’un des auteurs, Warren Bickel, professeur de recherche en santé comportementale à la Virginia Tech, à une littérature croissante selon laquelle ces médicaments pourraient réduire les comportements répétitifs et addictifs. Ces observations rejoignent en effet les conclusions de 2 recherches existantes, ayant montré avec ces médicaments et chez l’animal, une réduction de la consommation d’alcool.

 

Alors que 3 médicaments sont aujourd’hui approuvés pour traiter les troubles liés à la consommation d'alcool avec des taux de succès mitigés, ces premières données suggèrent une piste intéressante : les auteurs appellent à d'autres essais contrôlés randomisés pour explorer le potentiel thérapeutique des agonistes du GLP-1 et mieux identifier les mécanismes sous-jacents.

Plus sur le Blog Addictions
Plus sur le Blog Diabète

Autres actualités sur le même thème