Vous recherchez une actualité
Actualités

RESTRICTION CALORIQUE : Elle met vraiment le diabète en échec

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 18 heures
Nature Communications
La restriction alimentaire peut mettre le diabète de type 2 en rémission (Visuel Fotolia 201706462)

Une nouvelle recherche de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) démontre qu’un régime basé sur la restriction alimentaire peut mettre le diabète de type 2 en rémission : un régime composé d’aliments faibles en calories et en glucides, sous la supervision d'un professionnel de santé peut aller jusqu’à permettre l’arrêt du traitement antidiabétique. Ces données, publiées dans la revue Nature Communications, confirment le régime alimentaire comme un outil clé dans l'inversion du diabète de type 2.

 

L’auteur principal, le Dr. Jonathan Little, professeur agrégé à la School of Health and Exercise Sciences de l'UBC et son équipe apportent ici la démonstration que l’observance d’un régime alimentaire strict, sous supervision d’un professionnel -ici un pharmacien- permet le contrôle efficace du diabète de type 2. Si cette conclusion peut paraître logique, elle signifie dans les faits que l’alimentation pourrait/devrait être le traitement de première intention pour inverser le diabète jusqu’à la rémission.

« Le diabète de type 2 peut être parfois inversé, avec de simples interventions diététiques »

L’étude a été menée sur 12 semaines auprès de participants, vivant tous avec le diabète de type 2 et qui ont reçu un programme de repas composés d'aliments hypocaloriques, faibles en glucides et riches en protéines.

 

Un suivi de proximité par le pharmacien : ces participants étaient suivis régulièrement par leur pharmacien : « nous avions besoin d'une stratégie pour aider les gens à mettre en œuvre ces interventions tout en gardant un œil sur leurs médicaments », ajoutent les chercheurs. Il est vrai que l’on plus rarement recours au pharmacien pour la surveillance à long terme, cependant les pharmaciens sont généralement plus accessibles et, dans le cas du diabète, les patients sont amenés à se rendre plus régulièrement à la pharmacie que chez le médecin.

  • Un régime restrictif permet un allègement des traitement s: ainsi, lorsque les patients diabétiques de type 2 suivent un régime très pauvre en glucides ou en calories, il devient possible de réduire ou d'éliminer les médicaments hypoglycémiants.

 

Un régime hypocalorique a été proposé a la moitié des participants. Après 12 semaines de ce régime, plus d'un tiers des participants diabétiques ne prenaient plus aucun médicament antidiabétique. Ces mêmes participants bénéficient d'un meilleur contrôle de la glycémie, perdent du poids, voient leur tension artérielle systolique baisser et leur santé globale s'améliorer.

 

La clé est une approche nutritionnelle ciblée et supervisée, concluent les auteurs qui confirment également un besoin réduit, parfois totalement, de médicaments hypoglycémiants pour de nombreux participants. L’étude confirme également

l’intérêt d’une plus grande mobilisation des pharmaciens d’officine

pour la mise en œuvre d'interventions nutritionnelles ou de mode de vie, en particulier lorsque la gestion des médicaments doit être adaptée au fil des interventions.

Autres actualités sur le même thème