Vous recherchez une actualité

Actualités

RIGIDITÉ ARTÉRIELLE : Moins de poids, moins de sucre !

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 4 jours
Applied Physiology, Nutrition and Metabolism
Les régimes alimentaires de perte de poids et à faible teneur en glucides peuvent améliorer le flux sanguin en seulement 4 semaines

Les régimes alimentaires de perte de poids et à faible teneur en glucides peuvent améliorer le flux sanguin en seulement 4 semaines, en particulier chez les femmes, révèle cette étude de l’Université du Missouri-Columbia. Des conclusions d’importance alors que la rigidité artérielle conduit directement à la maladie cardiaque. Ces données, présentées dans la revue Applied Physiology, Nutrition and Metabolism, précisent néanmoins les effets de tels régimes chez les hommes et chez les femmes : si les hommes peuvent perdre plus de poids avec des régimes à faible teneur en glucides, les femmes bénéficient de meilleures améliorations de la flexibilité artérielle. Une découverte qui peut permettre aux femmes prédiabétiques de réduire rapidement leur risque de maladie cardiaque.

 

La rigidité vasculaire est un processus habituel dans le vieillissement en bonne santé mais ce process peut être accéléré par l'obésité, la résistance à l'insuline et le syndrome métabolique. De précédentes recherches ont montré qu’avec l’âge, les vaisseaux sanguins se raidissent plus chez les femmes, ce qui augmente leur risque de maladie cardiaque, explique le Dr Elizabeth Parks, professeur de nutrition. L’étude révèle que les régimes pauvres en glucides sont particulièrement efficaces à réduire la rigidité artérielle chez les femmes.

 

De grands bénéfices sur la flexibilité artérielle chez les femmes : ici, 20 hommes et femmes d'âge moyen prédiabétiques ont reçu des repas allégés en glucides durant 2 semaines et ont reçu des conseils alimentaires pour les 2 semaines suivantes. Au cours de la période d’étude de 4 semaines,

  • les hommes ont perdu 6,3% de leur poids corporel, les femmes ont perdu 4,4% ;
  • les femmes ont montré des vitesses de flux sanguin réduites de 1 mètre par seconde, tandis que les hommes n'ont montré aucun changement dans la vitesse de leur flux sanguin.

 

Autres actualités sur le même thème

Pages