Vous recherchez une actualité
Actualités

RONFLEMENT: Pourquoi chez l'enfant il n'est pas anodin

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 13 heures
The Journal of Laryngology & Otology

Les enfants ronflent de temps en temps et la plupart du temps c’est sans conséquence. En revanche une attention particulière doit être portée aux ronflements fréquents ou chroniques chez l’enfant, en particulier lorsqu’ils sont accompagnés de problèmes respiratoires pendant le sommeil, alerte cette étude de l’Université de Göteborg. Ici, il s’agit du risque méconnu de problèmes de concentration et de difficultés d'apprentissage. Ces conclusions, issues du suivi de plus de 1.000 jeunes enfants et publiées dans le Journal of Laryngology & Otology révèlent que de nombreux parents d'enfants ronfleurs ignorent encore ces effets cognitifs associés.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

De très nombreuses études ont documenté l'importance du sommeil dans la consolidation de la mémoire et de l'apprentissage. On sait qu'un sommeil perturbé bloque la plasticité du cerveau, que l'apnée peut entraîner le développement de troubles du comportement dont de trouble de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Ici, le message est clair : lorsque le ronflement de l'enfant devient persistant et que l'enfant souffre d'apnée du sommeil, la qualité du sommeil est affectée. Or une mauvaise qualité de sommeil chez l'enfant peut entraîner de multiples troubles, de la somnolence diurne au manque de concentration et aux difficultés d'apprentissage, ou encore l'énurésie et/ou le retard de croissance.


L'étude a porté sur les données de 1.320 enfants choisis au hasard à partir d'une base de données nationale suédoise. Les parents ont renseigné par questionnaire les symptômes de troubles respiratoires et de troubles du sommeil au cours du dernier mois et le médecin référent a complété ces informations. L'analyse constate,

· une prévalence élevée des troubles respiratoires du sommeil de 4,8% chez les enfants examinés et en moyenne des ronflements plusieurs fois par semaine,

· chez les enfants ronflant de manière chronique,

· une qualité de vie réduite,

· des difficultés d'apprentissage et de concentration,

· peu de sensibilisation des parents : seul un tiers (31%) des enfants avait déjà bénéficié d'une consultation ou d'une aide médicale,

· parmi les causes les plus fréquentes de ronflement, l'inflammation des amygdales ou des végétations.

Les chercheurs appellent donc les parents à consulter pour leur enfant en cas de ronflement chronique ou fréquent. D'autant que dans de nombreux cas, le ronflement de l'enfant peut souvent être guéri ou réduit par la chirurgie.

Autres actualités sur le même thème