Actualités

SAGESSE : Une nouvelle échelle en 7 questions ?

Actualité publiée il y a 7 mois 2 semaines 1 jour
International Psychogeriatrics
Il est possible de déterminer le degré de sagesse d'un individu, à partir de 7 questions seulement (Visuel Adobe Stock 220725095)

Ces psychologues de l’Université de Californie - San Diego l’affirment : il est possible de déterminer le degré de sagesse d'un individu, à partir de 7 questions seulement. Ils proposent, dans la revue International Psychogeriatrics, une nouvelle échelle abrégée de la sagesse et démontrent sa validité élevée, non seulement pour évaluer la sagesse d’une personne mais aussi le potentiel d'amélioration de son bien-être en général. Car sagesse et bien-être sont indissociablement liés.

 

En effet, de précédentes études ont documenté la corrélation étroite sinon logique, de la sagesse d'une personne, un trait de personnalité d’ailleurs modifiable, et le bien-être et la satisfaction de vie. L’auteur principal, le Dr Dilip V. Jeste, doyen du Center of Healthy Aging et professeur distingué de psychiatrie et de neurosciences à l'UC San Diego School of Medicine et son équipe, ont mis au point cette échelle abrégée basée sur 7 traits, après avoir précédemment développé l'échelle 28-item San Diego Wisdom Scale (SD-WISE-28), une échelle aujourd’hui utilisée dans de grandes études nationales et internationales et essais cliniques évaluant la sagesse et la satisfaction de vie. Ils montrent ici que cette version abrégée (SD-WISE-7 ou Jeste-Thomas Wisdom Index ) apporte des résultats fiables et globalement similaires.

 

« Les mesures de sagesse sont de plus en plus utilisées pour étudier les facteurs qui ont un impact sur la santé mentale et le vieillissement optimal. Nous voulions tester si une liste de sept items seulement peut apporter une évaluation de la sagesse »,  résume le Dr Jeste.

« Je reste calme sous pression »

De précédentes recherches ont identifié des composantes majeures de la sagesse : « l'auto-réflexion », les comportements prosociaux (dont l’empathie, la compassion et l'altruisme), la régulation émotionnelle, l'acceptation de différentes perspectives, l'esprit de décision, la capacité de conseil (donner des conseils rationnels et utiles aux autres) et la spiritualité. Pour cette étude, les chercheurs ont interrogé 2.093 participants, âgés de 20 à 82 ans, sur ces 7 composantes -figurant d’ailleurs parmi les 28 de l’échelle SD-WISE-28. Les participants devaient noter sur une échelle de 1 à 5 (1= fortement en désaccord à 5= fortement d'accord) des affirmations du type « Je reste calme sous pression » et « J'évite les situations où je sais que mon aide sera nécessaire ». Les chercheurs ont sélectionné ensuite les bonnes questions pour obtenir des informations en ligne avec les données d’études antérieures- suggérant notamment que la sagesse est en corrélation avec la santé et la longévité.

 

SD-WISE-7, une fois développée s’avère non seulement parfaitement cohérente en termes de scores avec SD-WISE-28 mais se confirme également fortement et positivement corrélée avec la résilience, le bonheur et le bien-être mental et fortement et négativement avec la solitude, la dépression et l'anxiété. A partir de cette échelle abrégée, il devient plus facile de développer des interventions fondées sur des preuves pour

« augmenter les niveaux de ces composants majeurs et spécifiques de la sagesse, ce qui pourrait contribuer à

réduire la solitude et à promouvoir le bien-être général »,

écrivent les auteurs dans leur communiqué. « Tout comme le vaccin COVID-19 nous protège du nouveau coronavirus, la sagesse nous protège de la solitude. Ainsi, nous pouvons aussi contribuer à lutter contre cette pandémie comportementale de solitude, de suicides et d'abus d'opioïdes ».

 

D’autres recherches, génétiques, biologiques, psychosociales et culturelles vont être menées, auprès de différents groupes de populations pour évaluer les facteurs liés à la sagesse, à la santé mentale, physique et cognitive tout au long de la vie.

 

« Nous avons besoin de sagesse pour survivre et prospérer dans la vie. Maintenant, nous disposons d'un test de quelques minutes pour nous aider à atteindre cet objectif ».

Autres actualités sur le même thème