Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE : Les bienfaits du régime végétalien

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 3 jours
JAMA Network Open
Tout le monde ne souhaitera pas opter pour un régime végétalien, cependant ce régime qui exclut toute consommation de produits d'origine animale, confirme sans doute possible, ses avantages pour la santé vasculaire (Visuel Adobe Stock 508007635)

Tout le monde ne souhaitera pas opter pour un régime végétalien, cependant ce régime qui exclut toute consommation de produits d'origine animale, confirme sans doute possible, ses avantages pour la santé vasculaire, avec cette étude menée sur des jumeaux, par une équipe de cardiologues et de nutritionnistes de la Stanford Medicine et publiée dans le JAMA Network Open.

 

Bien qu’il soit reconnu que manger moins de viande améliore la santé cardiovasculaire, les études sur l’alimentation sont souvent biaisées par des différences génétiques, les niveaux d’études et les autres facteurs de mode de vie. Cependant, cette étude menée auprès de vrais jumeaux permet de surmonter ou du moins de fortement limiter les facteurs de confusion possibles, les jumeaux ayant grandi au sein des mêmes foyers et ayant observé des modes de vie globalement similaires.

 

L’étude : l’équipe de Stanford a souhaité préciser les effets cardiométaboliques d'un régime alimentaire sain à base de plantes ou « régime végétalien » par rapport à un régime omnivore sain en suivant 22 paires de jumeaux, à IMC de 26 en moyenne, sur une durée de 8 semaines. Des repas spécifiques au régime alimentaire (végétalien ou omnivore) étaient fournis via un service de livraison à chaque groupe jusqu'à la semaine 4, puis de la semaine 5 à la semaine 8, les participants ont été invités à préparer leurs propres repas, adaptés à leur groupe de régime alimentaire. Les 2 régimes étaient sains, riches en légumes, légumineuses, fruits et grains entiers et dépourvus de sucres et d’amidons raffinés. Le régime végétalien était entièrement constitué à base de plantes et ne comprenait ni viande ni produits d’origine animale comme les œufs ou le lait. Le régime omnivore comprenait du poulet, du poisson, des œufs, du fromage, des produits laitiers et d’autres aliments d’origine animale. L’essai clinique révèle que :

 

  • les jumeaux qui suivaient un régime végétalien sain bénéficient d’une concentration de cholestérol LDL, d’un taux d'insuline à jeun et d’une perte de poids significativement améliorés par rapport à leurs homologues qui suivaient un régime omnivore sain ;
  • précisément, le niveau de base moyen de LDL-C pour les végétaliens était de 110,7 mg/dL et de 118,5 mg/dL pour les participants omnivores ; il tombe à 95,5 pour les végétaliens et à 116,1 pour les omnivores à la fin de l'étude -Le taux optimal de LDL-C devrait être inférieur à 100.
  • les participants du groupe végétalien bénéficient d’une baisse d’environ 20 % de leur insuline à jeun – un niveau d’insuline plus élevé étant un facteur de diabète ;
  • les végétaliens ont également perdu en moyenne 4,2 kilos de plus que les omnivores.

 

Les participants du groupe végétalien ont pris

les 3 mesures les plus importantes pour améliorer leur santé cardiovasculaire :

  1. ils ont réduit leur consommation de graisses saturées,
  2. augmenté leurs apports de fibres alimentaires,
  3. et perdu du poids.

 

Ce constat confirme qu'une alimentation saine à base de plantes offre des avantages cardiométaboliques protecteurs significatifs. Cet avantage passe par la meilleure qualité de l'alimentation liée à sa teneur plus élevée en légumes, légumineuses, fruits, grains entiers et noix.

Les médecins peuvent considérer cette approche diététique comme

une alternative saine pour leurs patients à risque cardiométabolique,

concluent les auteurs : « non seulement l’étude confirme, sans biais possibles, qu'un régime végétalien est plus sain que le régime omnivore conventionnel, mais l’observance du régime végétalien se révèle sans problème ». Tous les participants sauf 1 ont en effet terminé l’étude.

 

Ces données suggèrent aussi que l’adhésion à

un régime végétalien peut améliorer sa santé en 2 mois seulement,

le changement le plus important étant observé au cours du premier mois.

Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème