Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE : MitoQ, l’antioxydant qui rajeunit nos vaisseaux

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 3 jours
Hypertension
Un antioxydant mitochondrial spécifique se montre efficace à rajeunir la fonction vasculaire chez l'Homme

Compléter son régime avec des antioxydants peut améliorer la santé, en particulier lorsque la supplémentation cible les mitochondries cela s’avère un moyen efficace de réduire le stress oxydatif et d'améliorer la santé cardiovasculaire avec le vieillissement. C’est la conclusion de cette étude, la première à évaluer l'impact d'un antioxydant mitochondrial spécifique sur la fonction vasculaire chez l'Homme. C’est à lire dans Hypertension, une des revues de l’American Heart Association (AHA).

 

Avec le vieillissement, et en grande partie en raison du stress oxydatif, les vaisseaux sanguins se raidissent. La production excessive, par les mitochondries et autres processus cellulaires de sous-produits métaboliques appelés radicaux libres, endommage l'endothélium et altère sa fonction. Avec l’âge, les défenses antioxydantes du corps ne peuvent plus suivre.

 

Ce nouvel antioxydant rajeunit les vieux vaisseaux sanguins , montre l’équipe de l’Université du Colorado à Boulder, qui mène ce test auprès de 20 participants, hommes et femmes, en bonne santé et âgés de 60 à 79 ans. La moitié a pris 20 milligrammes par jour du fameux supplément MitoQ, basé sur l'antioxydant naturel Coenzyme Q10 mais ciblant les mitochondries à l'intérieur des cellules. L'autre moitié a pris un placebo. Après 6 semaines, les chercheurs ont évalué la paroi des vaisseaux sanguins, ou l'endothélium, en mesurant la dilatation des artères avec l'augmentation du flux sanguin. Puis, après une période sans supplémentation de 2 semaines, les deux groupes ont « été inversés ».

 

 

MitoQ, dialatation des artères et réduction du risque cardiovasculaire : L’expérience montre qu’avec le supplément, la dilatation des artères s'améliore de 42% et, finalement les vaisseaux sanguins de ces participants âgés ressemblent à ceux de sujets de 15 à 20 ans plus jeunes. Une amélioration de cette ampleur, si durable, serait associée à une réduction d'environ 13% du risque de maladie cardiaque. Et cette amélioration de la dilatation semble liée à une réduction du stress oxydatif.

 

L'étude suggère que des suppléments nutritionnels de qualité, ou nutraceutiques, bien ciblés, pourraient jouer un rôle clé dans la prévention des maladies cardiovasculaires. L’étude contredit également le rejet, ces dernières années, des antioxydants oraux, en révélant des bénéfices mesurables – à condition d’être bien ciblés, ajoutent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème