Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ MENTALE et SANTÉ CARDIOVASCULAIRE, intimement liées chez les jeunes

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 4 jours
Les jeunes adultes présentent généralement un risque plus faible de maladies cardiaques. Toutefois, des recherches récentes suggèrent que les jeunes confrontés à certains troubles mentaux, et notamment les femmes, échappent à la règle. (Visuel Adobe Stock 237207821)

Les jeunes adultes présentent généralement un risque plus faible de maladies cardiaques. Toutefois, des recherches récentes suggèrent que les jeunes confrontés à certains troubles mentaux, et notamment les femmes, échappent à la règle. L’étude, présentée lors de la Session scientifique annuelle de l'American College of Cardiology (ACC), met en évidence un lien possible entre l'anxiété, la dépression et l'aggravation des facteurs de risque cardiovasculaire chez les femmes jeunes et d'âge moyen.

 

Ces conclusions mettent en évidence l'importance de surveiller les facteurs de risque cardiovasculaire chez les jeunes femmes confrontées à l'anxiété ou à la dépression.

La dépression et l’anxiété vont jusqu’à doubler le risque cardiovasculaire

L’étude analyse les dossiers médicaux de 71.214 participants de la Mass General Brigham Biobank, Les participants souffrant d'une maladie cardiaque préexistante ou ayant un antécédent de diagnostic de troubles anxieux ou de dépression à l’inclusion ont été exclus. Les participants ont été suivis sur une durée de 10 ans pour le développement de l'hypertension artérielle, de l'hypercholestérolémie et du diabète. L’analyse révèle que :

 

  • 38 % des participants ont développé une hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé ou du diabète au cours de l’étude ;
  • les participants avec des antécédents d'anxiété ou de dépression sont 55 % plus susceptibles de développer des facteurs de risque;
  • les participantes âgées de moins de 50 ans qui souffrent d'anxiété ou de dépression sont presque 2 fois plus susceptibles de développer des facteurs de risque cardiovasculaire;
  • en dépit du faible risque initial de maladies cardiaques, l'anxiété et la dépression augmentent de manière significative le risque cardiovasculaire des jeunes femmes, au même niveau ou presque que celui, en général supérieur, des hommes jeunes.  

 

Ainsi, les problèmes de santé mentale peuvent augmenter le risque de maladie cardiaque. La recherche souligne donc l'importance de la surveillance de la santé cardiovasculaire des jeunes femmes présentant des troubles anxieux ou dépressifs. 

Plus sur le Blog Neuro
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème