Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ MENTALE : L’arrêt du tabac meilleur que les antidépresseurs

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 6 jours
Cochrane Review
L'arrêt du tabac est lié à une meilleure santé mais aussi à un bien-être mental, dès les premières semaines de l’arrêt (Visuel Fotolia )

L'arrêt du tabac est lié à une meilleure santé mais aussi à un bien-être mental, dès les premières semaines de l’arrêt, conclut cette revue Cochrane, dirigée par les chercheurs du Groupe de toxicomanie et de santé mentale de l'Université de Bath. Publiée à l’occasion de la Journée sans tabac 2021, cette revue de la littérature révèle que la réduction de l'anxiété et des symptômes dépressifs chez ceux qui arrêtent est au moins aussi significative que les antidépresseurs, pour « ceux » qui en prennent. Dernière conclusion : l’arrêt du tabac ne nuit pas aux relations sociales et met de bonne humeur !

 

Le tabagisme est la principale cause mondiale de maladies et de décès évitables. Une personne sur 2 qui fume mourra d'une maladie liée au tabagisme sauf à cesser de fumer. Cependant, le tabagisme passe toujours pour un moyen de calmer son stress et l’arrêt du tabac pour une épreuve, qui pourrait exacerber les troubles de santé mentale et nuire à la vie sociale.

En meilleure santé et plus heureux !

Le Dr Gemma Taylor et son équipe ont passé en revue 102 études observationnelles portant sur près de 170.000 participants et effectué une méta-analyse des données de santé mentale au cours de la période d’arrêt du tabac. 63 des études analysées étaient centrées sur ces changements de symptômes de santé mentale, 10 études sur le pourcentage de personnes ayant développé un trouble de santé mentale au cours du suivi. La durée de suivi variait de 6 semaines à 6 ans selon les études.

L’analyse révèle que les personnes qui arrêtent de fumer pendant au moins 6 semaines,

  • voient leurs symptômes d’anxiété et de dépression réduits et éprouvent moins de stress que les personnes qui continuent à fumer,
  • éprouvent des sentiments plus positifs et un meilleur bien-être psychologique ;
  • enfin, l’arrêt du tabac ne nuit pas à la qualité des relations sociales et apparaît quelques semaines plus tard comme un facteur d'amélioration du bien-être social.

 

 «Les fumeurs pensent souvent que les cigarettes sont la béquille dont ils ont besoin lorsqu'ils se sentent mal,

mais nous pensons que fumer aggrave leur mal-être. Se réveiller avec des envies de fumer, enchaîner les cigarettes entretient le stress. L’analyse révèle un lien entre l'abandon du tabac et une amélioration de l'humeur, similaire chez un grand nombre de participants, mais n’apporte aucune preuve d’aggravation des troubles de santé mentale avec l’arrêt du tabac ».

 

Au même moment, le Public Health England (PHE) publie des données qui montrent que :

  • les fumeurs ont un bien-être mental plus faible que les non-fumeurs ;
  • les fumeurs obtiennent des scores inférieurs pour tous les indicateurs de bien-être mental,
  • les niveaux d'anxiété et de mal-être augmentent chez les fumeurs entre 2019 et 2020 ;
  • en 2019, 1,6 million de fumeurs britanniques déclarent des niveaux élevés d'anxiété ;
  • alors que l'anxiété augmente en population générale avec le COVID-19,
  • elle augmente encore plus chez les fumeurs, avec 2,4 millions de fumeurs signalant des niveaux élevés d'anxiété (soit une augmentation de 50%) ;
  • le nombre de fumeurs déclarant de faibles niveaux de bonheur augmente également de près de 50%.

 

« Certains fumeurs pourraient penser que ce n'est pas le moment d'arrêter en pleine pandémie.

Le contraire est vrai et l’abandon du tabac prépare un avenir meilleur. Une fois le tabagisme derrière vous, vous serez non seulement en meilleure santé mais aussi plus heureux ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités