Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ MUSCULAIRE: La préserver avec l'âge en bloquant la myostatine

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 3 semaines
The Lancet Diabetes Endocrinology

Ces chercheurs de l’Université de l'Indiana espèrent beaucoup de cet anticorps de la myostatine dans le traitement de la baisse de la masse et de la puissance musculaires associée à l’âge. En effet, la myostatine est une protéine naturelle produite dans le corps qui inhibe la croissance musculaire. Si ce n’est pas la première tentative de bloquer l'activité de cette molécule pour favoriser la prolifération des cellules musculaires et augmenter ainsi la masse et la force musculaire, cet essai de phase II, présenté par une équipe de l’Indiana University, montre des résultats prometteurs avec un anticorps spécifique.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La myostatine est une protéine naturellement produite dans le corps qui inhibe la croissance musculaire, rappelle le Dr Stuart Warden, professeur agrégé et auteur principal de l'étude. Le rôle de la myostatine est en effet de contrôler la réparation et la croissance musculaire en bloquant la prolifération des cellules musculaires. Plusieurs études y ont donc déjà vu une cible prometteuse pour le traitement de certaines myodystrophies (Voir visuel "muscle avec dystrophie" ci-contre). En effet, inhiber l'activité de cette molécule peut permettre de prolonger la prolifération des cellules musculaires, augmenter la masse et la puissance musculaires. Certains sportifs y ont également vu des bénéfices musculaires… Finalement, cette étude apporte à la preuve que l'inhibition de la myostatine peut permettre aux muscles de se développer ou a minima de ne pas décliner.


Ici, les chercheurs d'Indianapolis ont mené cet essai de phase II multi-site sur 365 patients âgés de 75 ans sur 21 sites de recherche (Argentine, Australie, France, Allemagne, Suède et Etats-Unis). Ces participants présentaient tous une faible performance musculaire (test de préhension et test de la chaise). Ils ont été répartis pour recevoir, durant 24 semaines, soit des injections sous-cutanées de placebo, soit de cet anticorps de la myostatine. Les participants ont enfin passé différents tests de puissance musculaire. L'analyse montre que,

· le traitement par anticorps de la myostatine améliore les performances sur les activités nécessitant de la puissance musculaire ou une capacité de générer rapidement de la force musculaire.

· En pratique, ces patients âgés retrouvent une bonne capacité à monter les escaliers, à marcher rapidement et à augmenter leur score sur le test de la chaise.

· Enfin, le traitement semble bénéficier tout particulièrement aux patients les plus fragiles au départ.

C'est donc la preuve de concept qu'un traitement par anticorps de la myostatine peut améliorer la qualité de vie et réduire le risque de chutes et leurs conséquences au cours du vieillissement.

N.B. L'anticorps de la myostatine utilisé dans cette étude a été produit par le Laboratoire Eli Lilly and Co

Autres actualités sur le même thème