Actualités

SANTÉ MUSCULAIRE : L’exercice toute la vie fait mieux que la jeunesse

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 3 jours
The Journal of Physiology
Même s’il n’est jamais trop tard pour commencer, une pratique régulière de l'activité physique, tout au long de la vie, pourrait protéger contre la perte de masse musculaire et de fonction liées à l'âge (Visuel Adobe Stock 19861311)

C’est aussi une question de régularité : même s’il n’est jamais trop tard pour commencer, une pratique régulière de l'activité physique, tout au long de la vie, pourrait encore mieux protéger contre la perte de masse musculaire et de fonction liées à l'âge. C’est la conclusion de cette étude danoise, publiée dans The Journal of Physiology : les septuagénaires qui ont été physiquement actifs tout au long de leur vie ont toujours une bonne santé musculaire et une meilleure résistance à la fatigue que les personnes inactives, même beaucoup plus jeunes.

 

Cette étude est la première à étudier l'activité des muscles, des cellules souches et des nerfs chez l'Homme. L’équipe de Copenhague constate que les personnes âgées qui restent physiquement actives tout au long de leur vie, soit en pratiquant régulièrement des exercices de résistance, des sports de raquette, la natation, le cyclisme, l'aviron ou plus simplement le jogging,

  • ont plus de cellules souches musculaires ou cellules satellites dans leur muscle ;
  • bénéficient d’une meilleure régénération musculaire ;
  • d’une meilleure protection contre la dégradation nerveuse ;
  • et présentent finalement une meilleure santé musculaire que des personnes plus jeunes mais moins actives.

 

L’étude a suivi 46 participants masculins répartis en 3 groupes :

  • 15 jeunes sédentaires,
  • 16 personnes âgées ayant pratiqué l’exercice toute leur vie,
  • 15 personnes âgées sédentaires.

Les participants ont été invités à pratiquer un exercice de résistance intense, permettant aux chercheurs d’évaluer la fonction musculaire. L’équipe a également analysé des prélèvements sanguins et des biopsies musculaires des deux jambes pour chaque participant. Cette analyse révèle

  • des marqueurs de santé plus élevés chez les personnes âgées ayant pratiqué l'exercice tout au long de leur vie que chez les participants plus jeunes mais sédentaire

 

L'auteur principal, Casper Soendenbroe, chercheur à l’Université de Copenhague souligne qu’il s’agit de la première démonstration de

l’efficacité de l'exercice tout au long de la vie à contrer certains effets néfastes du vieillissement,

notamment nerveux et musculaire. De plus, une corrélation forte entre les cellules satellites et la santé musculaire est désormais établie, chez les personnes actives tout au long de la vie. Les cellules satellites constituent ainsi un nouveau marqueur permettant d’évaluer les effets de l'exercice positifs de l’exercice pour la santé musculaire.

 

S’il reste beaucoup à apprendre sur les interactions entre les nerfs et les muscles et sur la façon dont elles évoluent avec l'âge, il est clair aujourd'hui que même un exercice régulier modéré permet de booster la régération et de protéger contre le déclin musculaire lié à l'âge.

Plus sur le Blog Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème