Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ VASCULAIRE : Les mangues, des antioxydants excellents contre la plaque

Actualité publiée il y a 10 mois 3 semaines 3 jours
Nutrition 2023
2 nouvelles études révèlent les promesses des mangues dans la réduction des risques de troubles vasculaires et l’augmentation, bénéfique, des niveaux d'antioxydants (Visuel Fotolia 182735189)

2 études -soutenues par le National Mango Board- et présentées lors de la conférence annuelle de l'American Society for Nutrition, Nutrition 2023, révèlent les promesses des mangues dans la réduction des risques de troubles vasculaires et dans l’apport bénéfique d'antioxydants, notamment en cas d’obésité.

 

Moins largement consommées en Europe, les mangues sont pourtant l'un des fruits les plus populaires au monde : « les mangues apportent toute une variété de nutriments, de composés phytochimiques et de composés bioactifs, dont 50 % de la dose quotidienne recommandée de vitamine C, 15 % de la dose de folate et 15 % de la dose de cuivre. Les mangues sont également une source prédominante de mangiférine, un composé bioactif bénéfique », résume l’auteur principal, Mee Young Hong, professeur à la School of Exercise and Nutritional Sciences de l'Université de San Diego.

Une matrice naturelle unique de vitamines et de composés bioactifs

Tous ces composés bioactifs et bénéfiques de la mangue travaillent en synergie pour réduire le risque de troubles vasculaires.

 

Les 2 études ont été menées auprès du même échantillon de 27 participants en surpoids ou obèses (16 hommes, 11 femmes ; IMC 31,8 ± 4,1 kg/m2) âgés de 18 à 55 ans et suivis durant 28 semaines. Les participants répartis en 2 groupes ont été invités soit à consommer une collation de 100 calories à base de mangues (soit l’équivalent d’1 tasse), soit une collation de 100 calories composée de biscuits allégés en graisse, et cela durant 12 semaines et tout en poursuivant leur mode de vie normal et de leurs habitudes alimentaires. Après 12 semaines, les participants ont pris une pause de 4 semaines, puis ont changé de groupe et ont consommé la collation alternative pendant 12 semaines supplémentaires. Au cours de chaque période de 12 semaines, des échantillons de sang ont été prélevés à jeun à 3 reprises : au départ, à la semaine 4 et à la semaine 12. L’analyse montre que :

 

  • la collation à la mangue induit des changements positifs significatifs pour la santé, en particulier au niveau de 2 marqueurs de stress oxydatif : une protéine d'adhésion cellulaire vasculaire (VCAM-1) et la métalloprotéine superoxyde dismutase (SOD) :

 

SOD et VCAM-1 jouent des rôles opposés en tant que facteurs de risque de problèmes vasculaires : alors que l'enzyme SOD réduit le risque en décomposant les molécules d'oxygène chargées appelées radicaux superoxydes qui sont toxiques, le gène VCAM-1 fait que les cellules se collent le long de la muqueuse vasculaire, ce qui entraîne un risque accru de troubles vasculaires. Ainsi, une bonne santé vasculaire est favorisée par l’évolution de ces 2 protéines dans des directions opposées, soit par l’augmentation de SOD et la diminution de VCAM-1 : c’est bien ce qui est observé dans l'étude, avec la consommation de mangue ;

 

  • une augmentation significative de la glutathion peroxydase (GPX), une puissante enzyme antioxydante ;

 

GPX agit en convertissant le peroxyde d'hydrogène en eau dans le corps, ce qui réduit les effets oxydatifs nocifs du peroxyde d'hydrogène.

 

Ces nouvelles données ajoutent à la preuve des bénéfices vasculaires de la mangue, un fruit accessible qui pourrait contribuer à jouer un rôle bénéfique dans la santé vasculaire, en population générale : « Les maladies vasculaires comprennent les accidents vasculaires cérébraux (AVC), qui sont la 3è cause de décès dans les pays riches. De nouvelles solutions axées sur l'alimentation naturelles pour réduire les risques, comme inclure plus de fruits, comme les mangues, dans l'alimentation, sont donc plus que bienvenues en santé publique ».

 

Bénéfique mais peu calorique ! Avec seulement 70 calories et plus de 20 vitamines et minéraux différents, une portion équivalente à 3/4 tasse de mangue est ainsi déjà très généreuse en nutriments.

La mangue est donc bien « un super aliment ».


Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème