Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 4 semaines
Preventive Medicine
C’est autant à l’adolescence qu’à l’âge avancé, que menace ce risque d'inactivité ou de sédentarité.

C’est autant à l’adolescence qu’à l’âge avancé, que menace ce risque d'inactivité ou de sédentarité. Et, finalement, les comportements et les niveaux d'activité ne sont pas très différents chez les jeunes de 19 ans ou chez les plus de 60 ans, remarque cette équipe de l’Université Johns Hopkins. De nouvelles données sur la sédentarité, et son évolution au fil des âges de la vie. Des résultats publiés dans la revue Préventive Médicine qui alimentent l’idée qu’un déficit croissant d’activité contribue à l'épidémie mondiale d'obésité.

 

Les chercheurs ont analysé les données de la National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES 2003-2004 et 2005-2006) portant sur 12.529 participants équipés de trackers d'activité durant 7 jours consécutifs, retirés juste pour la toilette et au coucher. Les chercheurs ont analysé les données par groupe d'âge : enfants (6 à 11 ans) ; adolescents (12 à 19 ans) ; jeunes adultes (20 à 29 ans) ; adultes à mi-vie (31 à 59 ans) ; personnes âgées (60 à 84 ans).

-L'activité physique chez les enfants et les adolescents est plus faible que prévu.

 

-La catégorie jeune adulte vers l'âge de 20 ans apparaît comme le seul groupe d'âge présentant une augmentation des niveaux d'activité. Chez ce groupe, l'activité est répartie sur l'ensemble de la journée, avec une augmentation au début de la matinée.

 

-A partir de l'âge de 35 ans, les niveaux d'activité commencent à diminuer.

 

-Dans tous les groupes d'âge, les hommes sont en général plus actifs que les femmes, en particulier pour les activités d'intensité élevée. Cependant, à mi-vie, ces niveaux d'activité chez les hommes commencent à diminuer et plus fortement que chez les femmes.

 

-Dans la catégorie d'âge, 60 ans et plus, les hommes sont plus sédentaires et atteignent des niveaux d'activité d'intensité plus faible que les femmes.

 

 

En fin de compte, les niveaux d'activité des adolescents (<20 ans) sont similaires à ceux des plus de 60 ans !

 

Les lignes directrices d'exercice ne sont pas respectées : alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande au moins 60 minutes d'activité physique modérée à vigoureuse par jour pour les enfants âgés de 5 à 17 ans et au moins 30 minutes par jour pour les adultes, 25% des garçons et 50% des filles âgées de 6 à 11 ans et plus de 50% des hommes et 75% des adolescents de 12 à 19 ans se situent bien en deçà des lignes directrices.

 

Périodes d'activité et d'inactivité durant la journée : L'étude identifie des moments clés au cours de la journée où l'activité est la plus élevée et la plus faible, selon les sexes et les groupes d'âge. Des données précieuses pour mieux cibler les interventions contre la sédentarité.

 

On retient des niveaux d'activité « alarmants » à la fin de l'adolescence comparables à ceux des personnes de 60 ans, conclut l'auteur principal, le Dr Vadim Zipunnikov, professeur de biostatistique de l'École Bloomberg.

 

June 2017 doi: 10.1016/j.ypmed.2017.05.030 Re-evaluating the effect of age on physical activity over the lifespan

 

Lire aussi : OBÉSITÉ : La notion de sédentarité et ses effets enfin précisés

 

Retrouvez toute l'actualité médicale et scientifique sur le sujet sur Obésité Blog

 

Autres actualités sur le même thème