Vous recherchez une actualité
Actualités

SENSIBILITÉ au GLUTEN : L'enzyme qui change la donne et apporte une sécurité

Actualité publiée il y a 2 années 6 jours 23 heures
Digestive Disease Week et Gastroenterology

Cette enzyme unique et naturelle pourrait changer la donne pour les patients sensibles au gluten en facilitant la décomposition du gluten alimentaire, en petites quantités dans le système digestif. Dérivée d’un champignon, sous formulation de comprimés, l’enzyme pourrait ainsi permettre de consommer en quantité raisonnable des aliments contenant du gluten en évitant qu’une grande partie atteigne l'intestin grêle. Cela pourrait permettre aux patients sensibles au gluten d'ingérer de petites quantités de gluten sans éprouver de symptômes tels que les ballonnements, la diarrhée et les douleurs abdominales.

Le gluten une protéine trouvée dans les grains, tels que le blé, l'orge et le seigle peut, chez certains sujets, déclencher l'inflammation et des troubles intestinaux, en particulier chez les personnes atteintes de maladie cœliaque. Cependant, le régime sans gluten n'est pas recommandé aux personnes qui n'ont pas la maladie cœliaque. Cette étude de l'Université d'Örebro (Suède) montre qu'une enzyme, dérivée de l'aspergille noir - un champignon filamenteux- (aspergillus nigeraspergillus prolyl endoprotease ou AN-PEP), optimise la tolérance au gluten chez les patients sensibles et apporte ainsi une certaine « sécurité alimentaire ».


Cette substance permet aux patients sensibles au gluten de se sentir plus en sécurité, par exemple, au restaurant lorsqu'ils ne peuvent être sûrs 100% que le repas est sans gluten. Puisque même de petites quantités de gluten peuvent affecter les patients sensibles au gluten, ce supplément peut jouer un rôle important dans la lutte contre le gluten souvent cause de symptômes inconfortables. De précédentes études ont montré que l'enzyme AN-PEP était capable de décomposer le gluten lorsqu'injecté en nutrition artificielle. Cette étude fait la démonstration de cet effet en cas de repas normal, chez 18 patients sensibles au gluten invités à consommer une bouillie comportant 2 biscuits de blé avec du gluten. Les participants ont reçu une dose élevée ou une dose faible d'AN-PEP, ou un placebo. Les chercheurs ont alors mesuré les niveaux de gluten dans l'estomac et l'intestin grêle durant les 3 heures suivant le repas.

L'étude révèle qu'à dose faible ou élevée, l'AN-PEP décompose le gluten à la fois dans l'estomac et la première partie de l'intestin grêle, ou duodénum. Dans l'estomac, les taux de gluten dans les groupes à dose élevée et faible restent inférieurs de 85% à ceux constatés dans le groupe placebo. Une fois que les aliments atteignent le duodénum, ​​les taux de gluten sont déjà réduits de 81% dans le groupe à dose élevée et de 87% dans le groupe à faible dose vs placebo.

Des données qui confirment la capacité de cette enzyme à réduire les effets indésirables qui se produisent lorsque les personnes sensibles au gluten consomment accidentellement un peu de gluten. En effet, les auteurs ne prétendent pas que l'AN-PEP permettent à ces personnes de s'affranchir totalement de leur sensibilité, mais suggèrent un potentiel prophylactique en cas d'ingestion de gluten par erreur. L'enzyme n'a d'ailleurs pas encore été testée en cas de maladie cœliaque, car même de petites quantités de gluten peuvent causer des dommages sévères et à long terme chez ces personnes.

2017 Abstract Su1137 et Gastroenterology April 2017 DOI: 10.1016/S0016-5085(17)31796-1 Aspergillus niger-derived enzyme degrades gluten in the stomach of gluten-sensitive subjects

Plus d'études sur la sensibilité au Gluten


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages