Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SEPTICÉMIE MATERNELLE : Un antibiotique courant pour la prévenir

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 3 jours
American Journal of Obstetrics and Gynecology
Disposer d’un traitement efficace contre la septicémie maternelle qui soit également peu coûteux et accessible dans un contexte à faibles ressources est donc une priorité en santé publique (Visuel Adobe Stock 577310861)

La septicémie reste l'une des principales causes de décès maternels dans le monde, en particulier dans les pays à ressources limitées. Disposer d’un traitement efficace contre la septicémie maternelle qui soit également peu coûteux et accessible dans un contexte à faibles ressources est donc une priorité en santé publique, maternelle et infantile. Cette étude, menée à l'Université d'Alabama et présentée lors du congrès annuel de la Society for Maternal-Fetal Medicine (SMFM), Pregnancy Meeting™, révèle qu'un antibiotique couramment utilisé, pourrait être cette option économique pour réduire la septicémie, la mortalité ou l'infection maternelle dans ces pays en développement.

 

La septicémie, une infection grave pouvant entraîner des lésions tissulaires, une défaillance d'organe et la mort, est en effet l'une des 3 principales causes de décès maternels dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette urgence mortelle, qui affecte principalement et de manière disproportionnée les femmes enceintes des pays à revenu faible ou intermédiaire est pourtant largement évitable grâce à un diagnostic et un traitement précoces

 

L’étude suggère que l'administration d'une dose orale de l’antibiotique azithromycine aux femmes enceintes qui accouchent par voie vaginale constitue une option à la fois efficace et peu coûteuse pour réduire le risque de septicémie, la mortalité ou l’infection maternelle, en particulier dans les pays en développement (ici précisément au Bangladesh, République démocratique du Congo, Guatemala, Inde, Kenya, Pakistan et Zambie).

 

Ces conclusions rejoignent celles de précédentes recherches ayant montré que l'administration d'une dose orale unique d'azithromycine aux femmes lors de l’accouchement et durant le travail réduit considérablement le risque de septicémie maternelle ou de décès.

 

Des économies de santé aussi ! Lorsque les chercheurs examinent le coût de l’administration de l’antibiotique à toutes les femmes qui vont accoucher par rapport aux coûts des soins de santé associés au traitement du sepsis et/ou des infections périnatales, l'azithromycine est confirmée comme une intervention peu coûteuse pour prévenir le sepsis et permet une réduction considérable du recours aux soins de santé, tels que des hospitalisations et des consultations aux Urgences.

 

Dans les pays les plus démunis,

pour 100.000 grossesses, une dose orale d’azithromycine permet d’éviter 1.592 cas de septicémie maternelle, de décès ou d’infection

et 249 hospitalisations maternelles.

Et le coût de l'administration de l'antibiotique est de moins d’1 € par grossesse.

Plus sur le Blog Pédiatrie
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème