Vous recherchez une actualité
Actualités

SOIN DE PLAIE de FRACTURE OUVERTE : TPN ou dispositif de pansement classique ?

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 11 heures
JAMA
Dans la prise en charge des fractures ouvertes de la jambe, les résultats semblent similaires avec un traitement de plaie par pression négative (TPN) ou l’utilisation de pansements standard.

Cette étude d’une équipe de l’Université de Warwick, présentée dans le JAMA et qui a porté précisément sur la prise en charge des fractures ouvertes de la jambe suggère des résultats similaires de cicatrisation et de récupération du patient, avec un traitement de plaie par pression négative (TPN) ou l’utilisation de pansements standard.

 

Cet essai clinique randomisé mené par des chercheurs de l'Université de Warwick et de l'Université d'Oxford dans 24 hôpitaux avec services spécialisés en traumatologie a comparé les résultats de la thérapie par pression négative vs prise en charge standard chez des patients présentant une fracture « ouverte » de la jambe, l'os ayant traversé la peau. Dans ce type de fracture, l'os cassé est exposé à la contamination et le risque de complications de la plaie est plus élevé. Ainsi, dans ce type de fractures sévères et ouvertes, les taux d'infection peuvent atteindre 27%. L’infection non seulement affecte la récupération du patient, mais augmente les dépenses de santé en raison d’une hospitalisation plus longue ou de traitements supplémentaires.

 

Le traitement des plaies par pression négative (TPN) est un dispositif relativement nouveau qui peut être indiqué après certaines chirurgies. L'appareil crée un vide à l'aide d'une pompe d'aspiration qui élimine le sang et les exsudats, ce qui est censé favoriser la formation de tissu de granulation et donc le processus de cicatrisation. Cependant, les pansements associés à cette technique et les appareils eux-mêmes sont considérablement plus coûteux que les dispositifs de pansement traditionnels.

Les chercheurs comparent ici :

  • le niveau d'incapacité,
  • le taux d'infection,
  • et la qualité de vie

chez 460 patients âgés en moyenne de 45,3 ans à 73% des hommes, tous victimes de fractures ouvertes sévères de la jambe. L'équipe de chirurgie et de soins de santé n'a pas participé à l’évaluation des résultats. Les patients ont renseigné les différents critères par questionnaire, un an après la blessure.

 

 

L’analyse ne montre aucune preuve de différence sur les différents items, entre TPN et soins de pansement traditionnels :

  • en particulier, aucune différence n’est constatée entre les 2 types de prise en charge, en termes de handicap, invalidité et donc récupération des patients à 12 mois.
  • en termes de « fonctionnement » au quotidien, les résultats du questionnaire s’élèvent à 45,5 pour la TPN vs 42,4 pour les pansements standard, 0 représentant une fonction normale et 100 une incapacité totale ;
  • ces résultats suggèrent aussi qu’il reste des progrès considérables à faire ;
  • des photographies des plaies prises à 6 semaines, examinées par des cliniciens indépendants à qui on n'avait pas indiqué quel pansement était utilisé, ne font valoir aucune différence dans le taux d'infections profondes, de cicatrisation ou de qualité de vie du patient.

 

 

TPN ou pansements standards, résultats globalement similaires : ainsi, et précisément pour la prise en charge des fractures ouvertes sévères, l’étude n'identifie aucun avantage à utiliser la TPN, conclut l'auteur principal, le Dr Matt Costa, professeur de chirurgie orthopédique des traumatismes au département d'orthopédie, rhumatologie et de sciences musculosquelettiques de Nuffield. Julie Bruce, co-auteur, professeur à la Warwick Medical School rappelle la publication d’un petit essai clinique randomisé, sur 59 patients seulement, comparant les pansements standards à la TPN, suggérant que la thérapie des plaies par pression négative peut aboutir à de meilleurs résultats.

Les chercheurs recommandent donc de mener de nouvelles recherches, alors qu’en dépit de données probantes solides, les directives cliniques du monde entier recommandaient l’utilisation de ces dispositifs pour les fractures ouvertes.

 

Bien évidemment, l’étude ne remet pas en question l’intérêt de la TPN pour certaines plaies très exsudatives et ne traite ici que son intérêt pour les plaies de fracture ouverte.

Autres actualités sur le même thème