Vous recherchez une actualité
Actualités

SOJA : Le secret de son bénéfice est dans l'équol

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 2 semaines
British Journal of Nutrition

Une alimentation riche en soja peut contribuer à préserver une bonne santé cardiaque chez les femmes, à la ménopause, et prévenir contre l’athérosclérose. Cette recherche de l’Université de Pittsburgh révèle une partie des mécanismes qui expliquent ces bienfaits protecteurs du soja pour le cœur. En cause un métabolite (l'équol) des micronutriments trouvés dans le soja, les isoflavones. Explicatios dans le British Journal of Nutrition.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'équol, une substance fabriquée par des bactéries intestinales bénéfiques lorsqu'elles métabolisent les isoflavones du soja alimentaire permet de réduire un facteur de risque de maladie cardiaque, la calcification de l'artère : on sait depuis longtemps, expliquent les chercheurs que les isoflavones protègent contre l'accumulation de la plaque d'athérome dans les artères et que des apports alimentaires élevés sont associés à des taux réduits de maladies cardiaques, explique le Dr Akira Sekikawa, Professeur agrégé d'épidémiologie à la « Pitt ».


L'équipe, en collaboration avec des chercheurs japonais a recruté 272 participants, hommes, japonais âgés de 40 à 49 ans et effectué des analyses de sang pour savoir s'ils produisaient de l'équol. Après ajustement pour d'autres facteurs de risque de maladie cardiaque tels que l'hypertension, le cholestérol, le tabagisme et l'obésité, l'équipe constate que les participants à niveaux élevés d'équol présentent un risque réduit de 90% de calcification coronarienne, un facteur prédicteur de maladie cardiaque.

La consommation quotidienne d'isoflavones alimentaires présents dans les aliments traditionnels à base de soja comme le tofu, le miso et le lait de soja est de 25 à 50 milligrammes en Chine et au Japon, mais inférieure à 2 milligrammes dans les pays occidentaux. Ainsi, 20% des occidentaux « produisent » naturellement l'équol vs 60% des asiatiques (Voir visuel ci-contre). L'équol est également disponible sous forme de supplément : mais il reste à préciser le dosage sûr et optimal pour ces bienfaits protecteurs pour le cœur. Les chercheurs précisent donc qu'il n'est pas question de prendre cette supplémentation sans avis médical.

Préciser les effets d'une supplémentation en équol : Une étude d'observation plus large est en cours pour préciser l'effet d'une supplémentation d'équol sur différents marqueurs de santé et de maladies. Car l'identification de ce processus peut avoir des implications bien au-delà de la maladie cardiaque, les isoflavones ayant déjà été associés à la prévention de multiples conditions, dont l'ostéoporose, la démence, les bouffées de chaleur de la ménopause, et les cancers de la prostate et du sein.

16 February 2017 DOI: 10.1017/S000711451600458X Select Significant inverse association of equol-producer status with coronary artery calcification but not dietary isoflavones in healthy Japanese men

Plus d'études autour du Soja

Lire aussi : MÉNOPAUSE: Du soja pour préserver ses artères -

Autres actualités sur le même thème