Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL à 2 : Êtes-vous bien thermo et chrono-compatibles ?

Actualité publiée il y a 2 années 5 mois 6 jours
InVS

Certaines personnes dorment seules et d’autres pas. Dans quelle mesure le sommeil de l’un influence-t-il les habitudes et la qualité de sommeil de l’autre ? A l’occasion de cette 17ème Journée du Sommeil, les experts de l’Institut national du Sommeil et de la vigilance (INSV) se sont interrogés sur l’influence du sommeil « de l’autre ». Un point sur les facteurs qui peuvent altérer les conditions de sommeil et les solutions pour en limiter les impacts négatifs.

Nous manquons de sommeil : C'est le premier constat de l'enquête menée en 2017 par l'INSV/MGEN1 confirme une privation chronique de sommeil chez les Français, notamment en semaine. Ainsi, les Français dorment en moyenne 7h07 en semaine et 8h04 le week-end. Une dette de sommeil qui n'est pas sans conséquences pour la santé. Ainsi, les personnes qui dorment moins de 6h pendant la semaine, 6h étant le seuil au-dessous duquel il peut y avoir un retentissement important sur la santé, dorment près d'1h30 de plus par nuit le week-end. Cela concerne presque un quart des Français, qui sont donc en dette de sommeil en permanence. La récupération reste incomplète pour 54% des Français.


Nous ne respectons pas toujours le sommeil de l'autre. 50% d'entre nous dorment en couple, c'est l'axe de recherche de l'enquête 2017 qui révèle un « co-sleeping » avec un adulte très fréquent. A l'inverse, 40% des Français dorment seuls toutes les nuits ou presque.

Parmi les personnes qui dorment en couple, 77% le font par choix. Cependant, 8% invoquent aussi les circonstances (8%) et l'exiguïté du logement (5%). Enfin, 41% des Français préfèreraient dormir seuls, par souci de confort ou incompatibilité d'horaires avec leur conjoint. Dormir à 2, c'est à la fois un impact positif… et négatif : Si dormir ensemble est un plaisir pour 49% des personnes qui dorment avec quelqu'un, est rassurant (28%), permet la détection par l'autre d'éventuels troubles du sommeil, le partage du lit peut aussi présenter des inconvénients : gène à l'endormissement (12%), réveils nocturnes (13%), chaleur excessive (10%)…Il s'agit alors d'aborder avec l'autre, sans tabou, la qualité des nuits et la question de dormir seul ou pas, et de faire un compromis entre les besoins de chacun. Il est important de discuter du mode de couchage le plus susceptible de préserver le sommeil de chacun et de trouver une solution qui préserve à la fois le sommeil et la bonne relation du couple. Choisir un lit plus large, ou bien des lits jumeaux, opter pour deux couettes, voire faire chambre à part…L'InVS aborde ainsi les 2 notions de « thermo-compatibilité » et de « chrono-comptabilité » importantes dans le sommeil à 2. Bref, chacun doit s'efforcer de respecter le sommeil de l'autre.

La JOURNEE DU SOMMEIL®, organisée par l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance, s'est donné le triple objectif de sensibiliser le public, favoriser le dépistage et rappeler que des structures de soins existent lorsque le sommeil devient pathologique, et enfin de poursuivre la reconnaissance engagée des troubles du sommeil comme élément de santé publique. A cette occasion, des centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes, avec la participation d'associations de malades et d'éducation pour la santé, pour accueillir, informer et sensibiliser le public sur les troubles et l'hygiène du sommeil.

A 75 ans, nous aurons dormi… 25 ans ! soit un tiers de notre vie. Les conséquences de la privation chronique de sommeil peuvent être nombreuses sur la santé : prise de poids, diabète, augmentation de la douleur, dépression, aggravation des troubles respiratoires et cardiovasculaires, endormissements au volant ou au travail, baisses de performance, difficultés relationnelles…Les habitudes, la qualité et la durée de sommeil font ainsi partie, au même titre que les autres composantes de notre mode de vie des facteurs qui déterminent la santé et le risque de nombreuses maladies chroniques. Désormais un nouveau blog, Sommeil blog, édité par santé log, vous permet de retrouver toute l'actualité scientifique et médicale sur la thématique.

Autres actualités sur le même thème