Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL de l’ADO : C’est sa qualité qui fait les résultats de santé

Actualité publiée il y a 2 semaines 4 jours 13 heures
Preventive Medicine
Les parents (et les adolescents) doivent donc s’efforcer de suivre les nombreuses recommandations relatives aux pratiques d'hygiène du sommeil et en particulier sur… l'utilisation de l'écran tard dans la nuit.

C’est plus la qualité que la quantité de sommeil qui semble liée à une meilleure santé chez les adolescents, conclut cette équipe de l’University of British Columbia (Vancouver), publiée dans la revue Preventive Medicine. Un sujet d’actualité pour les parents, durant la période de l’été où chacun déroge aux bonnes habitudes de sommeil adoptées durant l’année mais aussi au moment de la perspective de la rentrée.

 

Cette étude répond en partie en suggérant qu'il est plus important pour la santé de bien dormir que de dormir longtemps. « Un sommeil chronique de qualité médiocre même de longue durée est associé à de moins bons résultats pour la santé des étudiants », conclut l’auteur principal, Annalijn Conklin, professeur de sciences pharmaceutiques à UBC : « Les enfants qui ont régulièrement des difficultés à s'endormir ou à rester endormis sont près de 2,5 fois plus susceptibles d’avoir des problèmes de santé ».

 

En matière de sommeil, la qualité prime sur la quantité

L'étude menée auprès de 3.104 étudiants, âgés de 13 à 17 ans et suivis durant 2 ans, révèle que :

  • des difficultés d’endormissement régulières, même à raison d’une nuit par semaine, sont associées à de moins bons résultats de santé ;
  • Il existe une relation claire entre un sommeil de mauvaise qualité de manière chronique et les résultats de santé ; cette relation semble plus forte chez les garçons que chez les filles ;
  • cependant aucune relation n’est constatée entre de mauvais résultats de santé et un sommeil de moins de 8 heures par nuit.

 

 

Certes, l’étude, observationnelle, ne peut conclure ou documenter une relation de cause à effet, cependant selon les auteurs, ces résultats suggèrent que des problèmes chroniques de qualité de sommeil ont bien une incidence sur la santé des jeunes.

Les parents (et les adolescents) doivent donc s’efforcer de suivre les nombreuses recommandations relatives aux pratiques d'hygiène du sommeil et en particulier sur… l'utilisation de l'écran tard dans la nuit.

Autres actualités sur le même thème