Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL et SANTÉ CARDIAQUE : Les nuits de 5 heures doublent le risque cardiovasculaire

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 2 semaines
ESC Congress 2018
Une bonne hygiène de sommeil est essentielle au même niveau que l’absence de tabagisme ou de trouble métabolique, pour la santé cardiovasculaire.

Selon ces études présentées au Congrès 2018 de l’European Society of Cardiology, les hommes d'âge moyen qui dorment 5 heures ou moins par nuit risquent deux fois plus de développer un événement cardiovasculaire majeur au cours des 20 années qui suivent -vs des nuits de 7 à 8 heures. Des données qui viennent conforter l’importance d’une bonne hygiène de sommeil, au même niveau que l’absence de tabagisme ou de trouble métabolique, pour la santé cardiovasculaire.

 

Moa Bengtsson, chercheur à l'Université de Göteborg (Suède) auteur principal de l’étude rappelle que dormir est parfois vécu comme une perte de temps par certaines personnes « occupées », pourtant ces conclusions sur l’association du manque de sommeil et du risque cardiovasculaire plus tard dans la vie, confirment le sommeil comme un facteur de mode de vie aussi essentiel que l’alimentation ou la pratique de l’exercice.

 

L’étude examine la relation sommeil et santé cardiovasculaire chez 798 hommes de 50 ans qui ont subi un examen physique et ont rempli un questionnaire sur leur état de santé actuel, et renseigne la durée moyenne de sommeil, leur pratique de l’activité physique et le tabagisme éventuel. Les participants ont été répartis en 4 groupes en fonction de leur durée moyenne de sommeil : <5 heures, 5 à 6 heures, 7 à 8 heures soit la durée normale de sommeil et plus de 8 heures. Les participants ont été suivis pendant 21 ans pour détecter la survenue d'événements cardiovasculaires majeurs, notamment une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral (AVC), une hospitalisation liée à une insuffisance cardiaque, une revascularisation coronarienne ou un décès par maladie cardiovasculaire. Les données sur les événements cardiovasculaires ont été collectées à partir des dossiers médicaux. Les données étaient complètes à la fin de l’étude, pour 759 participants. L’analyse montre :

  • une incidence plus élevée de l’hypertension artérielle, du diabète, de l'obésité, du tabagisme actuel, de l’insuffisance de pratique de l’activité physique et de la mauvaise qualité du sommeil chez les hommes qui dorment 5 heures ou moins par nuit vs 7 à 8 heures ;
  • vs une durée de sommeil normale, 5 heures ou moins de sommeil par nuit sont associées à un risque deux fois plus élevé de subir un événement cardiovasculaire majeur à l'âge de 71 ans ;
  • ce risque reste deux fois plus élevé après prise en compte des autres facteurs de risque cardiovasculaires tels que recensés au début de l'étude (dont l'obésité, le diabète et le tabagisme).

 

 

Ainsi, les hommes qui manquent de manière chronique de sommeil à l'âge de 50 ans présentent un risque double d’événement cardiovasculaire à 71 ans. De plus, l'ampleur de l'augmentation du risque cardiovasculaire associée à un sommeil insuffisant est similaire à celle associée au tabagisme ou au diabète à l'âge de 50 ans.

Autres actualités sur le même thème