Actualités

SOMMEIL : Une stimulation auditive qui endort profondément

Actualité publiée il y a 6 mois 4 semaines 15 heures
Communications Medicine
Ce nouveau dispositif de stimulation auditive aura le statut de dispositif médical, accessible sur prescription et son utilisation devra être supervisée par le médecin (Visuel Sleeploop)

Améliorer le sommeil profond, c’est l’objectif de cette équipe de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH Zurich) qui propose, dans la revue Communications Medicine, un nouveau dispositif, le système SleepLoop qui, en émettant un son au bon moment permet d’amplifier les ondes cérébrales lentes et de « consolider » le sommeil profond.

 

De nombreuses personnes, en particulier les personnes âgées, souffrent de troubles du sommeil caractérisés par des phases de sommeil profond plus courtes et moins profondes. Or le sommeil profond est important pour la régénération du cerveau et de la mémoire, et a également une influence positive sur le système cardiovasculaire. De précédentes recherches ont ainsi démontré que les ondes cérébrales caractérisant le sommeil profond, dites ondes lentes, peuvent être améliorées en diffusant des sons synchronisés avec précision pendant le sommeil. Si ce principe a déjà été mis en œuvre, avec succès, en laboratoire du sommeil, c’est la première fois qu’une équipe propose une solution facile à mettre en œuvre à domicile et pouvant être utilisée régulièrement et confortablement.  

SleepLoop favorise le sommeil profond par stimulation cérébrale auditive

Le système SleepLoop consiste en un bandeau qui s'enfile au coucher et se porte toute la nuit. Ce bandeau contient des électrodes et une puce qui mesurent en permanence l'activité cérébrale du dormeur. Les données sont analysées de manière autonome en temps réel sur la micropuce à l'aide d'un logiciel personnalisé. Dès que la personne endormie présente des ondes lentes dans l'activité cérébrale caractérisant le sommeil profond, le système déclenche un bref signal auditif. Ce son aide à synchroniser les cellules neuronales et à renforcer les ondes lentes.

Le dormeur n’est pas conscient de la stimulation auditive pendant le sommeil profond.

L'étude : testé par 16 participants, âgés de 60 à 80 ans, dans leur propre maison, « le dispositif a très bien fonctionné. Nous avons eu étonnamment peu de pertes de données et les participants ont jugé l'appareil convivial ». Les participants ont porté l'appareil toutes les nuits pendant 4 semaines, la stimulation auditive étant administrée tous les soirs pendant 2 semaines et aucune stimulation pendant les 2 semaines suivantes. Ni les sujets ni les chercheurs ne savaient durant quelles semaines les signaux auditifs étaient envoyés. L’expérience confirme que :

 

  • ces signaux auditifs renforcent les ondes lentes pendant le sommeil profond chez la plupart des participants ;
  • cependant, les différences d’effets sont décrites comme « considérables » entre les participants, certains répondant très bien aux stimuli, d'autres ne répondant que modestement ;
  • ces différences s’avèrent indépendantes du niveau de stress ou de bien-être du participant.

 

Enfin, ces différences individuelles vont permettre aux scientifiques d’optimiser encore le dispositif SleepLoop, qui aura le statut de dispositif médical, accessible sur prescription et dont l’utilisation devra être supervisée par le médecin, précise l’un des auteurs principaux, Walter Karlen, chercheur à l'ETH Zurich.

Autres actualités sur le même thème