Vous recherchez une actualité
Actualités

STATINES : Plus efficaces avec un régime méditerranéen

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 4 jours
International Journal of Cardiology
Les statines sont bien plus efficaces pour les patients qui suivent le régime méditerranéen, qui améliore encore l’efficacité des médicaments, en particulier chez les patients déjà victimes d’événements cardiaques.

Il existe une interaction bénéfique entre les statines, destinées à réduire le taux de cholestérol, et l’adhésion à un régime alimentaire de type méditerranéen, révèle cette étude de l’Istituto Neurologico Mediterraneo Neuromed (I.R.C.C.S.- Italie), et cette interaction converge vers l’objectif recherché, la réduction du risque de récidive de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral (AVC). Des données présentées dans l’International Journal Cardiology qui rappellent simplement que la première mesure de prévention du risque cardiaque est d’opter pour un mode de vie sain.

 

En d’autres termes, les statines sont bien plus efficaces pour les patients qui suivent le régime méditerranéen, qui améliore encore l’efficacité des médicaments, en particulier chez les patients déjà victimes d’événements cardiaques.

 

L’étude menée auprès de plus de 1.000 adultes participant à l’étude Moli-sani, révèle un effet démultiplié de la combinaison statines et régime méditerranéen en comparaison de l'une ou l'autre option prise séparément, pour réduire le risque de mortalité cardiovasculaire. Les chercheurs ont analysé les mécanismes sous-jacents possibles de cette interaction positive, jusqu'ici mal explorée, entre les hypolipémiants et les habitudes alimentaires.

 

De l’effet anti-inflammatoire de la combinaison statines et régime méditerranéen : plutôt que de renforcer l’effet anti-cholestérol, la combinaison semble réduire l’inflammation documentée come en cause dans l’augmentation du taux de mortalité chez les patients déjà victimes d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral.

 

Se concentrer sur les interactions médicaments/aliments : à la lumière de ces résultats et de ceux d’études précédentes, il s’agirait pour les chercheurs et les cliniciens de se concentrer davantage sur les interactions possibles entre les aliments et les médicaments, un aspect encore négligé dans la recherche épidémiologique. De nouvelles recherches sur ces interactions pourraient ouvrir de multiples options thérapeutiques sans accroître l'intervention pharmacologique et en travaillant « simplement » sur le mode de vie.

Encore un nouvel aspect de la médecine personnalisée…


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages