Vous recherchez une actualité
Actualités

STRESS de la vie : Ce qui fait le plus de mal et à qui

Actualité publiée il y a 2 années 7 mois 1 semaine
The Physiological Society

Il s’agit d’un sondage à l'initiative de la Physiological Society britannique, sur le stress lié aux principaux événements de la vie et ses effets sur les femmes et les hommes. Des données intéressantes alors que les impacts des différents facteurs de stress de la vie moderne évoluent avec nos sociétés et que les effets de ces événements stressants affectent le cœur, le cerveau et le système nerveux. Des conclusions qui mettent aussi en évidence les différences hommes /femmes face au stress, les femmes signalant un stress plus élevé à la suite d'événements tels que la mort d'un être cher, la maladie mais aussi la perte de leur smartphone et … le Brexit ! Enfin, des résultats certes britanniques mais très probablement applicables aux autres pays européens.

Cette étude a cherché, au-delà de ses résultats, à sensibiliser chacun à l'effet du stress sur de nombreuses fonctions du corps : pendant le stress, le corps se prépare à l'action en libérant des hormones dans le flux sanguin, qui affectent les systèmes cardiaque, digestif et immunitaire. On sait qu'un stress fréquent et chronique peut entraîner des problèmes physiologiques. Ce sondage sur plus de 2.000 répondants a permis de pondérer le stress lié aux événements clés de la vie et d'évaluer la sensibilité au stress respective des hommes et des femmes face à ces différents événements. Et bien, la plus grande différence se situe au niveau du stress causé par la menace du terrorisme et la plus faible au niveau du stress associé l'arrivée du premier enfant. Enfin, les femmes plus susceptibles de se déclarer stressées que les hommes, pourraient en ressentir un impact plus élevé sur leur santé.


Les principales conclusions du sondage sont les suivantes :

-pour chaque événement, le stress subi par les hommes est plus faible que celui éprouvé par les femmes.

-La différence moyenne est de 0,56 points sur une échelle de 10 points,

-la plus grande différence se situe dans le stress causé par la menace terroriste (1,25 pour les femmes) ;

-la plus petite différence se situe dans le stress associé à l'arrivée d'un premier enfant.

En comparant ces nouvelles données à celles d'un précédent sondage (1967) :

-le décès du conjoint reste l'événement le plus stressant.

-Le divorce et la séparation conjugale, « en tête » du stress dans le précédent sondage, passent en 6è position.

-Le licenciement reste un facteur de stress majeur, mais le stress relatif a changé. En 1967, évalué par 47% des répondants comme le pire des événements, en 2017, c'est le cas pour 90% des répondants.

-Les différents résultats suggèrent que les niveaux de stress augmentent avec l'âge, et plus fortement pour les problèmes à long terme comme la maladie ou l'emprisonnement. Les exceptions à cette tendance sont la perte d'un smartphone et l'arrivée d'un premier enfant.

-Le Brexit fait son apparition, et stresse surtout les 18-24 ans !

Les auteurs concluent : « Le monde moderne apporte ses pressions que nous n'aurions pas imaginées il y a 50 ans, dont celles liées aux médias sociaux et aux smartphones. Au-delà, il est frappant de constater que, quel que soit l'événement, les femmes signalent des niveaux de stress plus élevés que les hommes. Le stress pourrait donc avoir un impact bien plus fort sur la santé des femmes ».

Stress in modern Britain

Plus de 200 études sur Stress et Santé

Autres actualités sur le même thème