Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

STRESS PSYCHOSOCIAL : Il devrait être vécu au maximum comme un challenge

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 3 jours
Stress and Health
Il a été suggéré que le fait d'évaluer habituellement les événements stressants comme une menace peut augmenter le risque de problèmes de santé (Visuel Adobe Stock 331368359)

Il a été suggéré que le fait d'évaluer habituellement les événements stressants comme une menace peut augmenter le risque de problèmes de santé, dont de troubles anxieux ou de dépression. Cette recherche, menée par une équipe de psychiatres et psychologues de l’Université de Bath (UK) qui a développé un nouveau test entre le mode d’évaluation du stress et les résultats de santé, confirme, dans la revue Stress and Health qu’il vaut mieux, pour la santé, et lorsque c’est possible, « aborder » un stress comme un challenge plutôt que comme une menace.

 

Ainsi, ce modèle d’évaluation confirme que les personnes rencontrent davantage de problèmes de santé et de diminution du bien-être lorsqu'ils se sentent dépassés par des situations stressantes plutôt que lorsqu’ils les considèrent comme un défi. Ce projet de recherche est considéré comme le premier du genre à examiner en profondeur le lien entre la façon dont une personne évalue généralement les situations stressantes et ses résultats de santé.

 

L’étude explore ici comment les évaluations du stress peuvent influer sur la santé et le bien-être de 395 sportifs via une enquête en ligne. Cependant, les auteurs pensent que les résultats s’appliquent également aux non-athlètes et à d’autres situations de la vie. L’un des auteurs principaux, le Dr Lee Moore de l’Agence de santé de Bath résume ainsi ces conclusions : « Plus vous êtes capable d’évaluer une situation stressante comme un défi, plus vous avez de chances de vous sentir et de rester en bonne santé et bien-être. » L’analyse révèle que :

 

  • considérer de manière répétée les situations stressantes comme une menace est associé à un risque accru de problèmes de santé mentale tels que la dépression ;
  • mais aussi de maladies physiques comme le rhume et la grippe, et, plus largement, un affaiblissement du système immunitaire ;
  • un sentiment constant d'accablement ou d'impuissance et une réduction du bien-être et de la satisfaction de vie.

 

Ces résultats pourront aider les médecins de soins primaires et de santé au travail par exemple,  à mieux identifier les personnes qui encourent un risque plus élevé de problèmes de santé liés au stress. Des stratégies d’adaptation peuvent permettre à ces personnes de considérer ces situations plus favorablement, comme un défi plutôt que comme une menace, ce qui pourrait avoir une incidence positive sur leur santé et leur bien-être.

 

« Les chercheurs ont spéculé au cours de ces 15 dernières années que les personnes qui pensent ne pas avoir les ressources nécessaires pour faire face à des situations stressantes mettent le feu aux poudres. Notre étude confirme ce lien entre les évaluations du stress et la santé ».

 

Dans la vraie vie, chacun fluctue dans la manière dont il évalue une situation difficile. Cependant, certaines personnes apprennent à mieux faire face aux situations stressantes et ce trait est associé à de meilleurs niveaux de bien-être et de qualité de vie.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème