Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME : Les sinus mettent 10 ans à s'en remettre

Actualité publiée il y a 3 années 3 mois 2 semaines
Otolaryngology-Head and Neck Surgery
10 ans, c’est la durée d’arrêt du tabac nécessaire pour "retrouver" ses sinus

Parmi les symptômes voire conditions associées au tabagisme, il y a l’inflammation des sinus jusqu’à la rhinosinusite chronique. Eh bien ces symptômes mettront 10 ans après l'arrêt du tabac, à se « résorber » concluent ces experts en otorhinolaryngologie du Massachusetts Eye and Ear Infirmary. Leur étude, présentée dans la revue Otolaryngology-Head and Neck Surgery qui estime le calendrier d’inversion des effets du tabac sur les sinus apporteront néanmoins une motivation supplémentaire aux fumeurs pour arrêter : chaque année passée sans fumer est associée à une réduction significative des symptômes et du besoin de médicaments.

 

Le tabagisme attaque en particulier la muqueuse nasale rendant les sinus incapables d'éliminer le mucus, en favorisant leur inflammation, perturbe le microbiome bactérien de l'intérieur du nez, le rendant ainsi plus sensible aux infections qui peuvent devenir chroniques. La rhinosinusite chronique s’accompagne d’autres comorbidités respiratoires et de troubles du sommeil et de douleurs auriculaires et faciales. Ainsi, les fumeurs atteints de rhinosinusite chronique devront attendre 10 ans d’abstinence avant de voir leurs symptômes se dissiper. Tous les marqueurs de sévérité de la rhinosinusite diminuant progressivement sur une dizaine d'années, tout comme la sévérité des symptômes, et la qualité de vie s'améliorant constamment au cours de cette période.

10 ans, c’est la durée d’arrêt du tabac nécessaire pour éliminer ses effets : Les chercheurs ont évalué la sévérité des symptômes et l'utilisation de médicaments chez 103 patients ex-fumeurs et 103 patients non-fumeurs atteints de rhinosinusite chronique. Ce suivi montre que par rapport aux non-fumeurs,

-les fumeurs présentent des symptômes plus sévères,

-prennent plus d'antibiotiques et de corticostéroïdes pour réduire l'inflammation.

Cependant, chaque année d’abstinence chez les anciens fumeurs s’avère associée à une amélioration statistiquement significative des symptômes et à une réduction de l'utilisation des médicaments.

Au final, les auteurs estiment à 10 ans, la durée d’arrêt du tabac nécessaire à éliminer ses effets sur les sinus.

Autres actualités sur le même thème