Vous recherchez une actualité
Actualités

TEMPS d'ÉCRAN : 3 heures et c'est le risque de diabète et d'obésité pour l'enfant

Actualité publiée il y a 2 années 7 mois 1 semaine
Archives in Disease for Childhood

Selon les dernières données, 45% des enfants âgés de 8 ans et 80% des jeunes de 16 ans dépassent aujourd’hui les limites recommandées de temps d’écran, soit 2 heures par jour. Or l'utilisation prolongée d'écrans par les enfants est associée à des effets indésirables sur la santé physique et mentale, bien documentés, dont la sédentarité et l’obésité et/ou le risque accru de dépression et d'anxiété. Cette étude confirme à nouveau le risque de diabète, chez l’enfant, au-delà de 3 heures quotidiennes passées devant l’écran. Des conclusions présentées dans les Archives in Disease for Childhood qui révèlent précisément une association dose-dépendante entre le temps d’écran, la graisse corporelle et la résistance à l'insuline. A l’âge de 10 ans.

Les lignes directrices américaines sont claires, elles recommandent de limiter le temps d'écran chez les enfants, en particulier chez les petits, âgés de 5 ans ou moins : à 1 heure pour les enfants de 2 à 5 ans et ensuite au cas par cas, temps à évaluer par les parents. Ces chercheurs britanniques vont dans le même sens en confirmant un lien entre 3 heures ou plus de temps d'écran et les marqueurs de risque de diabète de type 2, plus tard dans la vie.


Les chercheurs de l'University of London et de Glasgow ont analysé les données de 4.495 enfants (2.337 filles et 2.158 garçons) âgés d'environ 10 ans recueillies entre 2004 et 2007 dans le cadre de l'étude Child Heart and Health Study. Les chercheurs ont pris en compte l'origine ethnique et le statut socioéconomique, la taille, le poids, la mesure du pli cutané, la masse graisseuse, la glycémie, le taux d'insuline et la résistance à l'insuline, les niveaux de cholestérol, la tension artérielle, le statut de la puberté chez les filles et, bien sûr, le temps d'écran. Ils constatent que les enfants passant plus de 3 heures par jour devant l'écran développent plus de graisse corporelle et une résistance à l'insuline vs les enfants passant 1 heure ou moins par jour. Le temps d'écran étant défini comme le temps passé à regarder la télévision, à utiliser des ordinateurs ou des consoles de jeux. Précisément :

-La durée d'écran la plus fréquemment rapportée est d'1 heure ou moins (37%),

-18% déclarent plus de 3 heures et 4% n'indiquent aucune durée précise d'écran.

-Les garçons sont plus susceptibles de passer plus de 3 heures par jour devant l'écran (22% vs 14% pour les filles).

-Les enfants passant plus de 3 heures par jour devant l'écran présentent plus de graisse corporelle vs <1 heure/jour, ont un IMC supérieur de 1,9%, une épaisseur des plis cutanés supérieure de 4,5%, un indice de masse grasse supérieur de 3,3%, des taux de leptine supérieurs de 9,9%.

-Ils présentent également des niveaux plus élevés d'insuline dans le sang et de résistance à l'insuline par rapport aux enfants passant 1 heure ou moins devant l'écran.

Les chercheurs concluent ainsi à des associations fortes entre le temps d'écran, l'adiposité et la résistance à l'insuline et suggèrent que la réduction du temps d'écran pourrait favoriser la prévention précoce du diabète de type 2.

March 13 2017 DOI: 10.1136/archdischild-2016-312016 Screen time is associated with adiposity and insulin resistance in children

Lire aussi:

SANTÉ de l'ADOLESCENT: Petits écrans et gros surpoids

TEMPS D'ÉCRAN: Pourquoi il faut revoir les directives pour les enfants-

Autres actualités sur le même thème