Vous recherchez une actualité
Actualités

TREMBLEMENT ESSENTIEL: Les mains tremblent ? Sait-on pourquoi ?

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 3 semaines
Brain

Vous avez les mains qui tremblent ? Vous êtes peut-être porteur d’un gène de prédisposition. « Les personnes atteintes de tremblement essentiel ont une chance de nous aider à mieux comprendre cette maladie complexe », souligne ici l’auteur de cette étude sur une condition peu documentée mais qui touche tout de même 1% de la population et 4% des plus de 40 ans. « Les résultats augmenteront les possibilités de mettre au point des médicaments visant à diminuer ou à interrompre les symptômes ». L'étude, menée par une équipe de l’Université McGill et publiée dans la revue Brain, identifie 3 gènes en corrélation avec la maladie et révèle pour la première fois son caractère génétique. Mais il existe très probablement des facteurs environnementaux et d'autres gènes prédisposants au tremblement essentiel.

Chacun connait quelqu'un qui en est atteint. Il s'agit du trouble du mouvement le plus courant et pourtant la plupart des gens ignorent son nom. Le tremblement essentiel a pour symptôme le plus fréquent le tremblement involontaire des mains, mais il peut également entraîner le tremblement de la tête et des jambes. Souvent diagnostiqué à tort comme la maladie de Parkinson, le tremblement essentiel a des incidences moins graves sur la santé, mais s'aggrave avec le temps. Cette étude identifie une partie de sa composante génétique et explique ainsi pourquoi il est courant que plusieurs membres d'une même famille en soient affectés. Jusqu'à tout récemment, le mécanisme génétique à la base de la maladie était inconnu. 3 premiers gènes de prédisposition identifiés: les chercheurs de l'Institut et de l'hôpital neurologiques de Montréal, de l'Université du Québec à Chicoutimi, et de l'Université de Kiel (Allemagne) ont mené la plus vaste étude réalisée à ce jour sur une cohorte de 2.809 patients. Leur analyse constate une forte corrélation entre le tremblement essentiel et un gène appelé STK32B ainsi que 2 autres gènes. Une prochaine étude, plus large, à réaliser sur plus de 10.000 participants atteints va tenter d'identifier de nouveaux gènes de prédisposition, avec l'objectif de de concevoir de meilleurs outils diagnostiques et de développer des traitements. « Le tremblement essentiel est le trouble du mouvement le plus courant, mais la plupart des personnes affectées ne cherchent pas à se faire soigner. Elles ont tendance à s'y adapter du mieux possible. Certaines personnes ont un tremblement depuis 10-20 ans ou plus. Elles en sont conscientes et s'y sont habituées », conclut le Dr Guy Rouleau, auteur principal de l'étude.

Autres actualités sur le même thème