Vous recherchez une actualité
Actualités

TSA : Les enfants autistes analysent les visages autrement

Actualité publiée il y a 9 mois 2 semaines 1 jour
Computers in Biology and Medicine
Cette nouvelle technique de détection repose sur l’analyse du processus de reconnaissance faciale par l’enfant, un processus différent chez l’enfant autiste vs neurotypique

Eye tracking, imagerie cérébrale, test salivaire ou sonore, analyse du comportement, de multiples équipes sont en recherche d’un test simple de détection précoce de l’autisme, permettant de prendre en charge l’autisme le plus tôt possible chez l’enfant. Cette équipe de l’Université de Waterloo (Canada) propose une nouvelle technique de détection, l’analyse du processus de reconnaissance faciale par l’enfant, un processus différent chez l’enfant autiste vs neurotypique. Une technique dérivée de l’eye-tracking, présentée dans la revue Computers in Biology and Medicine.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les chercheurs souhaitaient développer une technique capable de détecter plus rapidement, plus précisément et de manière plus ludique, les troubles du spectre autistique (TSA) chez les enfants. L’objectif était donc aussi de rendre le processus de diagnostic moins stressant pour les enfants autistes, tout en réduisant le risque de faux positif. « Nous avons besoin d'un diagnostic précoce, en particulier chez les enfants », rappelle Mehrshad Sadria, étudiante à la maîtrise au département de mathématiques de Waterloo : « Les approches diagnostiques actuelles ne sont pas vraiment adaptées aux enfants. Notre méthode permet de poser le diagnostic plus facilement et avec moins de risque d'erreur ».

Un eye-tracking sophistiqué décrypte le processus d'analyse faciale de l'enfant

Les chercheurs sont partis du constat que les enfants atteints de TSA analysent le visage d'une personne différemment d'un enfant neurotypique. Ils ont donc développé une technique qui prend en compte ce mode d’analyse et l’ont testée sur 17 enfants atteints de TSA et 23 enfants neurotypiques âgés en moyenne de 5 ans.

Chaque participant, suivi par un dispositif d’eye-tracking, a visionné 44 photographies de visages sur un écran. Les images ont été divisées en 7 zones d’intérêt clés vers lesquelles les participants focalisaient leur regard. L’eye-tracking a apporté des données sur le temps passé sur chaque zone d'intérêt, sur le mouvement des yeux et le mode d’analyse des visages. Cette analyse complexe a ainsi permis de préciser un mode de reconnaissance et d’analyse faciale spécifique aux enfants atteints de TSA. En effet, la technique ne prend pas seulement en compte le comportement ou le fait qu'un enfant se concentre sur la bouche ou les yeux, elle parvient à caractériser, à travers une multitude de données du regard, la manière dont l’enfant analyse « le tout ».

 

Enfin, ce test s’avère beaucoup plus facile et ludique pour les enfants que les tests standards par questionnaire ou l’évaluation par un psychologue.

Autres actualités sur le même thème