Vous recherchez une actualité
Actualités

TUBERCULOSE : Des rats renifleurs pour la détecter

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 3 semaines
Pediatric Research
On connaissait les rats « renifleurs » de mines, voilà des rats renifleurs de tuberculose, chez les enfants.

On connaissait les rats « renifleurs » de mines, voilà des rats renifleurs de tuberculose, chez les enfants. Plus précis encore que les tests de microscopie standard, les animaux ont pu identifier 68% de cas d'infections tuberculeuses en plus, que celles détectées par un test standard. Alors que les méthodes actuelles de détection de la tuberculose sont loin d'être parfaites, en particulier dans les pays en développement, cette étude ouvre une nouvelle option de diagnostic.

 

L’idée est venue d’un constat simple : les personnes souffrant de tuberculose (TB) émettent une odeur spécifique. Cette équipe de l'Université d'agriculture de Sokoine (Tanzanie), montre que des rats entraînés à renifler des échantillons d'expectoration des enfants sont ainsi plus précis que les tests standards à détecter les cas d'infections tuberculeuses. La précision de ces tests peut en effet varier en fonction de la qualité de l'échantillon d'expectoration utilisé et chez les très jeunes enfants l’échantillon d'expectorations est fréquemment insuffisant pour être analysé. « En conséquence, de nombreux enfants atteints de TB ne sont pas confirmés bactériologiquement ni même diagnostiqués. De nouveaux tests de diagnostic sont donc nécessaires pour mieux détecter la TB chez les enfants, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire ».

 

Des rats formés à renifler la bactérie : de précédentes expériences menées en Tanzanie et au Mozambique ont porté sur la formation de rats africains (Cricetomys ansorgei) à capter l'odeur des molécules libérées par la bactérie Mycobacterium tuberculosis. La technique d'entraînement est similaire à celle utilisée pour apprendre aux rats à détecter les vapeurs émises par les explosifs terrestres. Dans le cas de la tuberculose, lorsqu'un rat met en évidence un échantillon potentiellement infecté, il est analysé en utilisant des techniques de microscopie approuvées par l'OMS pour confirmer un diagnostic positif.

 

L’efficacité des rats renifleurs est ici testée sur les échantillons d'expectorations obtenus auprès de 982 enfants âgés de moins de 5 ans, auparavant testés à l'aide d'un test par microscopie. Ce test avait confirmé que 34 enfants étaient infectés. Les animaux renifleurs non seulement confirment ces 34 cas mais détectent 57 autres cas confirmés ensuite par microscopie avancée.

Ce nouveau mode de détection a bien sûr permis la prise en charge et le traitement de ces nouveaux petits patients tuberculeux.

Autres actualités sur le même thème