Vous recherchez une actualité
Actualités

TUBERCULOSE : Le test sanguin qui la détecte 2 ans avant

Actualité publiée il y a 2 années 4 mois 4 jours
American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine
Ce nouveau test sanguin est capable de prédire l'apparition de la tuberculose jusqu'à deux ans avant son apparition

Ce nouveau test sanguin, développé par une équipe sud-africaine est capable de prédire l'apparition de la tuberculose jusqu'à deux ans avant son apparition, chez les personnes vivant avec une personne atteinte de tuberculose active. Un développement présenté dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, qui pourrait « révolutionner » la prévention de la tuberculose.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La tuberculose (TB), causée par une infection à Myobacterium tuberculosis est la principale cause de décès dans le monde causée par un seul agent pathogène. Plus de 10 millions de nouveaux cas de tuberculose sont diagnostiqués chaque année et près de deux millions de personnes meurent de la maladie. À l'échelle mondiale, on estime que 1,7 milliard de personnes sont infectées par la bactérie. Les personnes qui vivent avec une personne atteinte de tuberculose active sont les plus à risque de développer la maladie, mais, en réalité, 5 à 20% de ces personnes vont développer effectivement la TB.  Ce test sanguin capable de prédire le développement de la maladie et d’éviter les traitements préventifs inutiles répond donc à un besoin diagnostique considérable.

 

Les chercheurs de l'Université de Stellenbosch (Tygerberg, Afrique du Sud) et d’un consortium international de recherche ont développé puis validé ce test sanguin. Le principe du test est de mesurer les niveaux d'expression de 4 gènes capables de prédire plus précisément le développement de la tuberculose. Cette capacité de prédiction apparaît ici possible jusqu'à deux ans avant l'apparition de la maladie.

 

La signature nommée « RISK4 » pour ces 4 gènes de prédiction est retrouvée dans toutes les cohortes de l'étude, menées en Afrique du Sud, en Gambie et en Ethiopie. En pratique, en se concentrant sur 4.466 participants sains et séronégatifs vivant avec une personne atteinte de TB active, l'équipe de recherche démontre la capacité du test à identifier les sujets qui ont évolué vers la tuberculose active entre 3 et 24 mois après l'exposition et ceux sont restés en bonne santé pendant les 2 années de suivi.

 

Eviter les traitements prophylactiques inutiles : Certes, il existe actuellement des tests capables de prédire l'évolution vers la tuberculose, cependant ce nouveau test démontre une sensibilité jusque-là inégalée. En particulier, il donne des résultats positifs pour un plus petit pourcentage de contacts domestiques à haut risque. Il permet donc d’éviter un plus grand nombre de traitements inutiles, des traitements généralement longs et à effets secondaires.

Le test va être évalué dans des essais cliniques multicentriques, en Asie, en Amérique du Sud et d'autres zones endémiques.

Autres actualités sur le même thème