Vous recherchez une actualité
Actualités

Un PANSEMENT vert et durable : Un déchet du bois fait un adhésif performant

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 3 semaines
ACS Central Science
Habituellement les bandes adhésives en particulier celles qui équipent les dispositifs de pansement, sont fabriquées à partir de composés dérivés du pétrole

Habituellement les bandes adhésives en particulier celles qui équipent les dispositifs de pansement, sont fabriquées à partir de composés dérivés du pétrole. « Et s'il y avait une façon plus « durable » de les fabriquer ? », s’est interrogée cette équipe de chimistes de l’Université du Delaware. Ces scientifiques ont en effet mis au point un nouveau procédé pour fabriquer du ruban adhésif à partir d'un composant majeur des arbres et des plantes appelé lignine, une substance que les fabricants de papier jettent généralement. Ce nouvel adhésif, plus durable, est au moins aussi efficace (visuel du bas à gauche) que 2 autres dispositifs disponibles (visuel de droite), testés dans la revue ACS Central Science.

 

La lignine est une ressource renouvelable, une substance des arbres qui contribue à les rendre forts. Lorsque les fabricants de pâtes et de papiers traitent le bois, la lignine est laissée sur place et généralement jetée dans les sites d'enfouissement ou bien brûlée. La lignine est donc un déchet industriel, un matériau peu coûteux, abondant et durable et donc une opportunité pour ce recyclage innovant et scientifique. C’est aussi un polymère naturel, constitué de très grosses molécules composées de plus petites sous-unités appelées monomères qui partage certaines similitudes structurelles avec les polymères dérivés du pétrole généralement utilisés pour fabriquer les adhésifs.

 

La lignine pour fabriquer des adhésifs résistants : les scientifiques montrent qu’il est bien possible de recourir aux mêmes méthodes de séparation, de purification, de polymérisation et de caractérisation avec ce nouveau matériau qu’avec ses analogues commerciaux dérivés du pétrole mais aussi qu’il est possible d’en obtenir des adhésifs « verts » avec de meilleures propriétés encore. Ainsi, leurs tests mécaniques montrent que l'adhérence du nouvel adhésif est à égalité avec d’autres adhésifs disponibles sur le marché.

 

Il semble même possible, en partant des différentes espèces d’arbres d’obtenir des matériaux présentant différents niveaux de viscosité ou d’adhérence et, en particulier adaptés aux dispositifs de pansements. Mais les applications possibles sont multiples, élastiques, joints ou même pneus de voiture.

Autres actualités sur le même thème