Vous recherchez une actualité
Actualités

URGENCES : Un chien thérapeutique pour câliner les patients

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 1 jour
Patient Experience Journal
La compagnie d'un chien peut réduire la détresse des patients en attente de soins hospitaliers d'urgence.

La compagnie d'un chien peut réduire la détresse des patients en attente de soins hospitaliers d'urgence. Cette équipe de l’University of Saskatchewan (Canada) montre ici que Murphy, un chien « thérapeutique », formé et expérimenté, qui vient à la rencontre des patients en attente d'un traitement hospitalier d'urgence, apaise le stress et l’anxiété des patients. Une intervention originale décrite dans le Patient Experience Journal.

 

Les patients qui ont passé 10 minutes avec Murphy déclarent se sentir plus sereins et moins angoissés en attendant leurs soins aux Urgences de l’hôpital. L'étude confirme, avec cette interaction, quelques caresses et quelques câlins, l’augmentation significative du niveau de confort et de sentiments positifs des patients.

L'interaction avec le chien thérapeutique augmente la production de dopamine

L'expérience, menée au Royal University Hospital (RUH) de Saskatoon, est la première à introduire des chiens thérapeutiques en service d'urgence pour améliorer l'expérience des patients en attente. De précédentes études ont montré que la compagnie d’un chien était bénéfique à la santé mentale comme physique, dans ce contexte hospitalier, elle permet de réduire l'anxiété, la fréquence cardiaque et la pression artérielle. L'interaction avec le chien thérapeutique augmente la production de dopamine, un neurotransmetteur, qui réduit le cortisol, l’hormone du stress.

 

Quelques minutes passées avec le meilleur ami de l'homme suffisent...124 patients souffrant de troubles cardiaques, de fractures, de problèmes psychiatriques et de douleurs chroniques ont rencontré Murphy durant 10 et 30 minutes. L’expérience montre une réduction de leur niveau de détresse et une augmentation de leur niveau de confort perçu après l’interaction. Et cela, quelle que soit la durée de l’attente…

  • 80% déclarent se sentir plus apaisés ;
  • 66% ont caressé ou cajolé Murphy ;
  • 25% font part de la complicité du chien lors de son interaction avec le patient ;
  • Jane Smith, la responsable de Murphy, explique que Murphy aime rencontrer les patients et parfois ne veut plus les quitter !

 

« Les services des Urgences sont souvent agités et tendus. La plupart des patients en situation d’attente de soins sont nerveux et cela peut exacerber leur douleur. Interagir avec l’animal contribue à calmer et détendre nos patients en attente. Notre étude montre, avec ces interactions, une amélioration notable de l'humeur et une réduction de l’anxiété. Avec des délais d'attente souvent élevés dans les services des Urgences, les chiens ont un rôle thérapeutique important à jouer pour réconforter les patients en situation de détresse ».

Autres actualités sur le même thème