Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

L’HÔPITAL à l’heure de la santé durable

Actualité publiée il y a 3 semaines 5 jours 18 heures
Sustainable Performance
Quelques analyses de la littérature montrent cependant les voies à suivre pour pouvoir offrir des prestations de santé à la fois plus efficientes et plus écoresponsables (Visuel Adobe Stock 605808973)

Il reste des lacunes importantes sur les conditions de durabilité des hôpitaux. Cependant de premières évaluations de l'utilisation des ressources et des impacts environnementaux de l’hôpital commencent à être produites, tant au niveau de certains établissements qu'au niveau de systèmes de santé entiers. Ces évaluations sont essentielles alors que les hôpitaux contribuent de manière significative à l'utilisation des ressources et aux changements environnementaux. Quelques analyses de la littérature montrent cependant les voies à suivre pour pouvoir offrir des prestations de santé à la fois plus efficientes et plus écoresponsables dans un environnement écologique qui favorise un prompt rétablissement des patients.

 

On estime que dans les pays riches, les hôpitaux représentent environ 40 % des dépenses totales de santé. Entre 30 % et 40 % du budget d'un hôpital sont consacrés aux coûts de la chaîne d'approvisionnement, des coûts qui pourraient être réduits jusqu'à 8 % grâce à l'utilisation des meilleures pratiques. Ces meilleures pratiques, de santé durable, pourraient, dans le même temps permettre aux personnels de santé de se concentrer sur sa mission principale de soins.

 

Sur un plan plus environnemental, les hôpitaux ont une utilisation intensive de  produits, d'énergie et d'eau, génèrent des quantités importantes de déchets (notamment des déchets toxiques) et laissent une empreinte carbone importante. En Angleterre, il a ainsi été estimé que l'empreinte des soins de santé représente 39 % des émissions du secteur public, dont les achats contribuent à 57 %, l'énergie à 18 %, les déplacements à 13 %. Les soins de santé « aigus » apparaissent responsables d’environ 50 % du total.

Des leviers pour des soins plus responsables

Des analyses de la littérature, émergent plus d’une dizaine de leviers permettant des soins hospitaliers plus écoresponsables :

 

  • la gestion stratégique et le leadership vers une gestion plus durable,
  • la gestion des fournisseurs (production locale, impact environnemental, éthique…),
  • la gestion des achats et des stocks,
  • la gestion du transport et des déplacements (personnels, patients),
  • la gestion de l'information et des technologies (technologies numériques, télémédecine, dossiers patients…)
  • la gestion et la consommation d’énergie,
  • la gestion et la consommation d'eau,
  • la gestion de l'alimentation,
  • la conception de l’hôpital et son organisation,
  • la gestion des déchets,
  • les comportements et pratiques des personnels de santé (prescription, utilisation des ressources).

 

Conception et ergonomie de l’hôpital, consommation directe d'énergie, eau, approvisionnement, déchets, déplacements et comportements, les facteurs en cause dans l’empreinte de l’hôpital sont nombreux et complexes. La recherche est en marche sur l’impact de l’architecture des bâtiments hospitaliers, le choix et l’utilisation des dispositifs et des technologies, la consommation directe d'énergie et d'eau dans les hôpitaux. Mais on en sait moins sur les facteurs cliniques, psychologiques et sociaux qui influencent la façon dont les personnels de santé se déplacent vers et depuis l'hôpital et interagissent avec les ressources disponibles. Une partie importante de l'empreinte environnementale des hôpitaux est donc liée à la pratique clinique elle-même, dont l'utilisation et la prescription de produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux.

Enfin, les effets des mesures de prévention ou de régulation des procédures hospitalières inutiles, qui pourraient être considérables, restent encore mal évaluées.

 

A l’heure du changement climatique et de la hausse du prix des ressources, plus de recherche reste nécessaire pour élaborer des lignes directrices et orienter les prises de décision et de gestion hospitalières. Il s’agit notamment d’identifier les domaines où les intérêts des patients et de l’hôpital coïncident, et ceux, plus critiques, qui risquent d'être sources de tensions.


Autres actualités sur le même thème