Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

VIEILLISSEMENT en BONNE SANTÉ : La méditation pour s’épanouir au grand âge

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 4 jours
PLoS ONE
La pratique de la méditation peut considérablement aider les personnes âgées à maintenir de bons niveaux de bien-être et à vieillir en bonne santé (Visuel Fotolia 76042599)

La pratique de la méditation peut considérablement aider les personnes âgées à maintenir de bons niveaux de bien-être et à vieillir en bonne santé. Cette étude menée par une équipe de psychologues de l’Université College London (UCL) conclut qu’un programme de méditation de 18 mois améliore déjà considérablement la qualité de vie des plus âgés. L’étude, publiée dans la revue PLoS ONE, révèle des bénéfices pour la conscience, les interactions sociales et même les performances cognitives.

 

Alors que de certaines études avaient abouti à des résultats plus mitigés, les auteurs affirment que ces données pourraient révéler les limites des méthodes et des échelles existantes pour évaluer le bien-être et la qualité de vie. Ainsi, l'auteur principal, Marco Schlosser, de l’UCL Psychiatry commente cette recherche : « avec le vieillissement des populations, il est de plus en plus crucial d’identifier de nouvelles méthodes, non pharmacologiques, pour aider les plus âgés à maintenir leur bien-être psychologique. Nos résultats suggèrent que la méditation est une approche non pharmacologique prometteuse pour soutenir l’épanouissement humain plus tard dans la vie ».

Conscience, connexion et perspicacité

L'étude, le plus long essai randomisé jamais mené sur les effets de la méditation sur le bien-être psychologique, dirigé ici par le professeur Gaël Chételat (Caen, France) dans le cadre du programme de recherche Medit-Ageing (Silver Santé Study), a suivi durant 18 mois, plus de 130 participants en bonne santé âgés de 65 à 84 ans. L’équipe a comparé :

 

  1. un programme de méditation comprenant un module de pleine conscience de 9 mois suivi d'un module de bienveillance et de compassion de 9 mois, dispensé par des séances de groupe hebdomadaires d’une durée de 2 heures,
  2. une pratique quotidienne à domicile d’au moins 20 minutes,
  3. une journée de retraite,
  4. l’absence d’intervention (groupe témoin).

L’expérience montre que :

  • le programme de méditation a un impact significatif sur un score global du bien-être constitué de mesures des niveaux de conscience, de connexion aux autres et de perspicacité. La conscience décrit une attention soutenue à ses pensées intimes, ses sentiments et son environnement, ce qui peut favoriser les sensations de calme et de satisfaction de la vie. La connexion comprend des sentiments comme le respect, la gratitude et la proximité qui peuvent favoriser des relations plus positives avec les autres. La perspicacité fait référence à une connaissance de soi et à une compréhension de la manière dont les pensées et les sentiments participent à façonner notre perception du monde.
  • La méditation n’apporte pas à tous les mêmes bénéfices, les participants ayant signalé des niveaux de bien-être psychologique inférieurs à l’inclusion, en bénéficiant le plus fortement ;

 

L’un des auteurs principaux, le Dr Natalie Marchant, de l’UCL Psychiatry, conclut : « nous espérons que des recherches plus approfondies permettront d’identifier les personnes les plus réceptives, cependant, globalement, nous avons la preuve que la méditation ne peut qu’aider les personnes âgées ».

 

Ces résultats montrent que certaines thérapies, non pharmacologiques, peuvent participer de manière efficace à la santé mentale et l’épanouissement des plus âgés.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème