Vous recherchez une actualité
Actualités

VIH: Les décès baissent mais l'incidence augmente

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 1 semaine
The Lancet HIV

C’est une nouvelle analyse de données de la Global Burden of Disease Study 2015 qui nous est proposée dans le Lancet, sur l’évolution de l’incidence des infections à VIH dans le monde. La conclusion n’est pas optimiste, le taux de nouvelles infections par le VIH poursuivant sa progression dans 74 pays sur ces 10 dernières années. Le « VIH dans le monde » soulève toujours des défis importants, malgré les progrès accomplis dans la réduction des taux de mortalité, dans certaines régions du monde particulièrement touchées, les taux d’incidence continuent d’augmenter.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Certes, rappelle le collectif international de 1.700 chercheurs, les taux de décès liés au sida sont en baisse dans la plupart des pays à travers le monde, en revanche les taux d'incidence d'infection à VIH en poursuivant leur progression dans 74 pays, menacent l'objectif « zéro sida » de 2030. Ainsi, entre 2005 et 2015, l'Egypte, le Pakistan, le Kenya, les Philippines, le Cambodge, le Mexique ou encore la Russie connaissent ces hausses d'incidence de l'infection. Et, si au total, les nouvelles infections à VIH ont diminué en moyenne et en valeur absolue, ce n'est que de 0,7% par an entre 2005 et 2015, vs 2,7% par an entre 1997 et 2005. Plus de 2 millions de nouvelles infections par le VIH chaque année : Cette nouvelle analyse, menée à l'Université de Washington à Seattle aboutit à une conclusion indiscutable : si de plus en plus de personnes vivent avec le VIH, il ne sera pas possible de vaincre le sida. Arrêter les nouvelles infections est donc l'objectif à poursuivre, relève le Pr Peter Piot, directeur de la London School of Hygiene and Tropical Medicine et fondateur de l'ONUSIDA : « Cette étude montre que le VIH / SIDA reste l'une des plus grandes menaces pour la santé publique. Les plus de 2 millions de nouvelles infections par le VIH chaque année représentent un échec collectif qui doit appeler à l'intensification des efforts de prévention et des investissements dans la recherche de vaccins contre le VIH ».


Le nombre de personnes vivant avec le VIH augmente de façon significative, en particulier en raison de l'expansion et de l'efficacité de la thérapie antirétrovirale (TARV). Les chercheurs estiment,

· à 39 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH en 2015, vs 28 millions en 2000.

· en 2015, 41% des personnes vivant avec le VIH sous traités par TARV vs w<2% en 2000.

- Si la « couverture » par TARV est en progression, on est loin de l'objectif « 90-90-90 » pour 2020, soit, 90% des personnes vivant avec le VIH conscients de leur statut sérologique,

- 90% des personnes diagnostiquées,

- et 90% des personnes recevant un TARV en situation de suppression virale du VIH.

Les femmes meurent plus jeunes du sida que les hommes, probablement en raison des relations d'âge disparate entre des hommes plus âgés avec des femmes plus jeunes. Au total, environ 1,2 million de personnes sont mortes du VIH en 2015, vs 1,8 millions en 2005.

Des résultats qui soulignent l'urgence, toujours, d'efforts et d'investissements ciblés sur la prévention des nouvelles infections. Des financements malheureusement en baisse, de 11,2 milliards $ US en 2013, mais de 10,8 milliards $ seulement en 2015….

Autres actualités sur le même thème