Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN anti-VIH : La clé de l'immunisation est dans la vache ?

Actualité publiée il y a 2 années 2 mois 3 semaines
Nature
Contrairement à la plupart des animaux, les vaches ont des longues chaînes d'acides aminés

Les vaches pourraient-elles être la clé qui mène à un vaccin puissant et à large spectre contre le VIH ? Car l’animal démontre ici une capacité étonnante à lutter contre le virus, grâce de longues chaînes d'acides aminés. Des travaux présentés dans la revue Nature qui ouvrent un nouveau paradigme dans le développement d’un vaccin anti-SIDA.

Un vaccin efficace, contre le VIH, doit à la fois offrir une capacité élevée à induire une forte réponse du système immunitaire et induire des anticorps « à large spectre » c’est-à-dire capables de protéger l’hôte contre de nombreuses souches de virus. D’autant que le virus mute si facilement.

 

Les scientifiques du Scripps Research Institute, de l’International AIDS Vaccine Initiative, de la Texas A&M University, de la Kansas State University, du Ragon Institute of MGH, du MIT et de Harvard ont mené cette recherche sur 4 veaux âgés e 6 mois immunisés contre le VIH avec un vaccin développé pour remplir ces 2 objectifs de forte et large réponse. Les chercheurs ont utilisé un immunogène appelé BG505 SOSIP qui imite l’enveloppe du VIH pour induire une réponse immunitaire.

Pourquoi des vaches ? Les chercheurs ont choisi de mener cette recherche sur les vaches car, contrairement à la plupart des animaux, elles ont des longues chaînes d'acides aminés, ces blocs de construction des protéines, plus longues. Or les très rares personnes vivant avec le VIH bénéficiant d’une immunité naturelle contre le virus présentent également ces longues chaines d'acides aminés.

Un des veaux développe une réponse immunitaire stupéfiante : l’expérience montre que

-toutes les vaches ont développé des cellules immunitaires contre le VIH, 35 à 50 jours après 2 injections ;  

-certaines vaches ont bien développé une réponse, mais plutôt faible, mais avec un spectre raisonnable estimé à 20% soit une protection efficace, à 42 jours, contre 1 souche, sur les 5 testées.

-Mais ce qui retient l’attention c’est qu’une des vaches en particulier a montré une réponse immunitaire impressionnante à la plupart des souches du VIH testées en laboratoire, soit un spectre de 96%, avec une immunisation très prolongée, soit 381 jours après vaccination.

-Enfin, lors de l'analyse des protéines produites lors de la réponse immunitaire, les chercheurs constatent que l'une d’elles, en particulier, se lie à un site clé du VIH que le virus utilise pour infecter les cellules.

 

A partir de là, l’idée des scientifiques serait de travailler à partir des protéines immunitaires fabriquées par les vaches, capables de neutraliser de nombreuses souches du VIH, pour développer un vaccin capable de d’apporter la même protection aux humains.  

Autres actualités sur le même thème