Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

VITAMINE B12 : Un acteur clé dans le vieillissement en bonne santé

Actualité publiée il y a 6 mois 1 jour 22 heures
Nature Metabolism
La Vitamine B12 est documentée comme un acteur clé de la reprogrammation cellulaire et de la régénération et réparation tissulaire (Visuel Adobe Stock 592611943)

La Vitamine B12 est documentée comme un acteur clé de la reprogrammation cellulaire et de la régénération et réparation tissulaire par cette équipe de biologistes de l’Institute for Research in Biomedicine (IRB, Barcelone). Ces nouvelles données, publiées dans la revue Nature Metabolism éclairent notamment 2 nouvelles actions de la vitamine B12, un rôle facilitateur de régénération et une action contre l’inflammation.

 

Si la vitamine B12 est un micronutriment bien reconnu depuis longtemps pour son rôle essentiel dans le maintien de la fonction nerveuse, le soutien à la production de globules rouges et à la synthèse de l'ADN, des processus tous essentiels pour la santé globale, l’équipe de recherche, dirigée par le Dr Manuel Serrano révèle ici son rôle central dans la reprogrammation cellulaire et la régénération des tissus. « Nos recherches révèlent le rôle essentiel de la vitamine B12 dans la reprogrammation cellulaire et la réparation des tissus. Ces découvertes sont prometteuses pour la médecine régénérative, avec la possibilité de bénéfices pour les patients grâce à une meilleure nutrition ou une supplémentation ».

 

L’étude se concentre sur le processus de reprogrammation cellulaire, similaire aux premières phases de la réparation des tissus. Menée chez la souris modèle, elle révèle que :

 

  • la reprogrammation cellulaire consomme de grandes quantités de vitamine B12 ;

  • la carence en vitamine B12 est un facteur limitant qui retarde et altère certains aspects du processus de reprogrammation ;
  • une simple supplémentation en vitamine B12 permet d’améliorer considérablement l’efficacité de la reprogrammation.

 

Quel rôle précis de la vitamine B12 dans la reprogrammation cellulaire ? La recherche se concentre sur les besoins métaboliques associés au processus de reprogrammation cellulaire et constate que :

 

  • la vitamine B12 est un facteur limitant pour une branche particulière du métabolisme impliquée dans une réaction particulière, appelée méthylation : au cours de la reprogrammation (ou régénération) cellulaire, l’ADN des cellules a besoin de taux très élevés de cette réaction de méthylation et donc de vitamine B12 ;
  • une déficience en insuffisance en vitamine B12 lors d’une reprogrammation ou d’une réparation tissulaire entraîne des changements épigénétiques importants qui induisent des erreurs dans le fonctionnement de plusieurs gènes ;
  • une supplémentation en vitamine B12 corrige ce déséquilibre, permet un rétablissement de la fonction génétique et de la reprogrammation.

 

Quelles nouvelles applications ?

 

  • Dans les MICI : les chercheurs valident ces conclusions chez la souris modèle de colite ulcéreuse et observent que les cellules intestinales qui initient la réparation suivent un processus similaire à la reprogrammation cellulaire qui bénéficie grandement de la supplémentation en vitamine B12. Première conclusion, donc, les patients atteints de MICI pourraient bénéficier d’une supplémentation en vitamine B12.
  • Dans la réduction de l'inflammation : une deuxième étude toujours en collaboration avec l'Université de Barcelone (UB) révèle que les patients, présentant des taux sanguins plus élevés de vitamine B12 ont des taux plus faibles de marqueurs inflammatoires (IL-6 et CRP). Cette même relation est confirmée chez les souris âgées. La vitamine B12 exerce une action anti-inflammatoire en réduisant ces marqueurs dans l’organisme,

 

c’est donc un autre bénéfice possible de sa supplémentation.


Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème