36102 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

SPINA BIFIDA : Le patch plutôt que la suture pour la réparation intra-utérine


Actualité publiée le 10-04-2017
American Journal of Obstetrics and Gynecology

La chirurgie fœtale, une approche dérivée de l'approche traditionnelle, qui consiste à réparer le Spina Bifida, un défaut de naissance où il y a fermeture incomplète de la colonne vertébrale, in utero donc avant la naissance, a montré ses promesses en termes de réduction du risque d’invalidité pour l’enfant à naître. Lors du Meeting de Society for Maternal-Fetal Medicine, ont été présentées 2 études d’évaluation de l'utilisation du cordon ombilical humain pour la réparation in-utero du spina bifida. 2 patchs prometteurs pour une réparation moins invasive et plus sécuritaire, également documentés dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology.

Spina Bifida est un défaut de naissance caractérisé par une fermeture incomplète de la colonne vertébrale et des revêtements autour de la moelle épinière. Elle touche plus de 4.000 naissances chaque année aux États-Unis et environ 300 à 400 naissances en France. Cette anomalie est associée à l'hydrocéphalie (liquide dans le cerveau), au retard de développement, à l'invalidité permanente et au décès. Sa prise en charge chirurgicale consiste à fermer l’ouverture à l'arrière de la colonne vertébrale du fœtus. La procédure chirurgicale fœtale réduit le risque d’incapacité motrice de l’enfant. Cependant, plus de la moitié des enfants qui subissent une telle chirurgie ne bénéficient pas de la réparation intra-utérine, en raison du risque de fuite persistante de liquide céphalo-rachidien et de la formation de cicatrices de la moelle épinière sur le site de réparation. Les chercheurs travaillent donc à développer des patchs régénératifs qui réduirait encore la morbidité après la réparation par une diminution des dommages de la moelle épinière, une réduction de l'inflammation et de la cicatrice.

La première étude a évalué un patch régénératif utilisant le cordon ombilical humain vs une matrice dermique acellulaire pour la réparation intra-utérine, chez un modèle de rat. Ont été précisément comparés 2 types de patchs : un patch de cordon ombilical humain cryoconservé et une matrice dermique acellulaire, un substitut actuellement utilisé en pratique clinique. Les scientifiques ont évalué la réponse cellulaire aux plans inflammatoire et régénératif, après réparation fœtale intra-utérine. Le patch de cordon ombilical humain cryoconservé ressort comme favorisant la migration cellulaire organisée des cellules épidermiques et méningées et réduisant la réponse inflammatoire aiguë et la mort cellulaire par rapport à la matrice cutanée acellulaire.

Dans la seconde étude, les chercheurs ont comparé, chez l’animal, le patch de cordon ombilical humain cryoconservé à la méthode actuelle de fermeture par sutures avec, comme critère principal, la préservation fonctionnelle et structurelle de la moelle épinière au site de réparation. Là encore, le patch de cordon ombilical humain cryoconservé permet une amélioration de la fonction de la moelle épinière avec une diminution de la formation de cicatrices méningées et une meilleure préservation des voies médullaires.

2 études certes précliniques mais qui confirment les promesses des patchs de cordon ombilical humain pour améliorer les résultats de la réparation des anomalies congénitales du spina-bifida. 4 cas de réparation humaine intra-utérine viennent également d’être réalisés sous approbation de l’Agence américaine, FDA. Les résultats préliminaires sont eux-aussi prometteurs et les études sont en cours pour évaluer les avantages à long terme sur d’autres modèles animaux. Une première étape donc vers une réparation moins invasive et plus secure.

Sources: American Journal of Obstetrics and Gynecology Jan, 2017

DOI: 10.1016/j.ajog.2016.11.972 Cryopreserved Human Umbilical Cord (HUC) vs Acellular Dermal Matrix (ADM) for In-Utero Spina Bifida Repair

DOI:10.1016/j.ajog.2016.11.973 Conventional vs cryopreserved human umbilical cord (HUC) patch based on repair for in-utero spina bifida in a sheep model

Plus d’études sur le Spina Bifida

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Santé de l'Enfant
Hôpital
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PROFESSIONNELS de SANTÉ LIBÉRAUX : Moral, vocation et regroupement
Actualité publiée il y a 3h04mn
Le GLUTATHION, un super antioxydant qui stimule aussi les défenses immunitaires
Actualité publiée il y a 11h03mn
ASPIRINE : Quels effets sur la capacité cognitive ?
Actualité publiée il y a 11h01mn
DIABÈTE, OBÉSITÉ : La protéine qui fait de la mauvaise graisse
Actualité publiée il y a 11h07mn
INCONTINENCE: Principes d'hygiène et de protection de la peau chez le patient dément
Actualité publiée il y a 11h01mn
Syndrome de FATIGUE CHRONIQUE : Et si c’était le microbiome ?
Actualité publiée hier
TUBERCULOSE : L'intelligence artificielle pour la diagnostiquer
Actualité publiée hier
CANNABINOÏDES : Efficaces à soulager certaines maladies de peau
Actualité publiée hier
DÉPRESSION : Elle double le risque de décès en cas de maladie cardiaque
Actualité publiée hier
CAFÉ : 4 tasses par jour pour un max de bénéfices et pas d’effets toxiques
Actualité publiée il y a 4 jours
ACCOUPLEMENT : Attrape-moi si tu peux !
Actualité publiée il y a 5 jours
BOUFFÉES de CHALEUR: Précoces, elles alertent sur une mauvaise fonction vasculaire
Actualité publiée il y a 6 jours
MICROBIOTE INTESTINAL : La protéine qui veille sur son équilibre
Actualité publiée il y a 4 jours
SOMMEIL : Et si tout son secret résidait dans nos gènes ?
Actualité publiée il y a 5 jours
FIBROMYALGIE : La stimulation transcrânienne pour gérer la douleur chronique
Actualité publiée il y a 3 jours
SCLÉROSE en PLAQUES : Découverte d’une protéine clé de la maladie
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ : Sa prévention passe par une routine de sommeil chez le petit enfant
Actualité publiée il y a 2 jours
ALZHEIMER : Les infirmières en première ligne pour l’évaluation et le diagnostic
Actualité publiée il y a 3 jours
GREFFE DE REIN : Le test d’urine qui prédit son pronostic
Actualité publiée il y a 3 jours
ALIMENTATION : Elle pèse lourd dans le risque d’arthrose
Actualité publiée il y a 2 jours
DIABÈTE, OBÉSITÉ : Les récepteurs de la graisse brune sont-ils la clé ?
Actualité publiée il y a 3 jours
Le TABAGISME, l’ennemi juré de la cicatrisation
Actualité publiée il y a 2 jours
ULCÈRE DIABÉTIQUE : La promesse d’une oxygénothérapie ciblée
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ et cetera, les 5 facteurs qui détruisent le foie
Actualité publiée il y a 4 jours
SOMMEIL : Le lit qui simule un trajet en voiture pour endormir bébé
Actualité publiée il y a 4 jours
ÉDULCORANTS : Boissons artificiellement sucrées et risque d’AVC
Actualité publiée il y a 5 jours
RÉTINITE: L'édition du génome pour restaurer la vision
Actualité publiée il y a 5 jours
GRIPPE: De la bave de crapaud pour de nouveaux antiviraux
Actualité publiée il y a 7 jours
MICROBIOTE : Un régime riche en graisse agresse dès l’oesophage
Actualité publiée il y a 6 jours
De l’HÔPITAL à la VILLE, les bénéfices de l’intégration verticale
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques