Vous recherchez une actualité
Actualités

AIDANTS NATURELS : Comment mieux les intégrer aux équipes de soins

Actualité publiée il y a 1 semaine 6 jours 17 heures
Seniorlink
Il s’agit maintenant de faire des efforts pour mieux intégrer les aidants naturels dans les équipes de soins de santé (Visuel Adobe Stock 305445589)

Il s’agit maintenant de faire des efforts pour mieux intégrer les aidants naturels dans les équipes de soins de santé, appellent ces chercheurs de la Rand Corporation, un institut de recherche en Santé international, (Santa Monica Californie). L'étude publiée dans la revue Seniorlink, au-delà de reconnaître le rôle croissant et indispensable joué par les Aidants dans notre système de Santé, décrit des moyens concrets de leur apporter plus de soutien et une meilleure intégration dans le système et l'équipe de soins.

 

L'intégration des aidants dans l'équipe de professionnels qui gère la santé des patients peut aider à améliorer la qualité des soins et la qualité de vie des patients et de leur famille, mais les aidants naturels font face à des obstacles considérables pour parvenir à se coordonner avec les équipes soignantes. En effet, les aidants sont les seules personnes à avoir un accès direct et fréquent avec leurs proches aidé : ainsi, (aux Etats-Unis), 55% des aidants rendent visite à leur proche plus d'une fois par semaine. Ces interactions régulières permettent aux aidants naturels de surveiller, mieux que personne, l'évolution de la santé et le besoin de soins du patient.

Quelques interventions pourraient tout changer

Selon ces chercheurs, qui ont examiné la littérature sur le sujet, interrogé 13 experts en gériatrie et mené des entretiens avec des politiques, des fournisseurs de soins de santé et des représentants des aidants naturels, de nouvelles approches sont possibles pour surmonter les obstacles à la coordination aidants-soignants, telles que l’enregistrement de différentes données sur les aidants naturels et des incitations encourageant les prestataires et les professionnels de santé à s'engager dans une coordination avec les aidants.

 

Parmi les interventions suggérées,

  • le développement de programmes proposant des services de soutien aux aidants naturels,
  • le développement de postes de coordonnateurs de soins -ainsi que leur financement- la mission de ces coordonnateurs étant de « connecter » et former l’aidant aux données cliniques de la personne aidée ;
  • l’intégration de l’aidant comme un membre à part entière de l'équipe de soins, comprenant notamment les médecins, les infirmières, les travailleurs sociaux, des coordonnateurs des soins et les prestataires de santé ;
  • la possibilité pour l’aidant de contacter directement les professionnels et les prestataires de santé ;
  • la mise en œuvre de programmes de formation pour les prestataires et les soignants qui facilitent une communication plus efficace avec les aidants ;
  • le développement de technologies de suivi de dossiers patients qui favorisent l'intégration des soins entre soignants, aidants et prestataires de soins et le partage de l'information.

 

Esther M. Friedman, auteur principal du rapport et sociologue à l’Institut RAND souhaite, avec cette étude, lancer le débat sur les moyens de mieux intégrer les aidants naturels dans l'équipe de soins de santé.

 

«L’objectif de cette étude était d'identifier les orientations politiques prioritaires pour améliorer l'intégration des aidants naturels dans notre système de santé ». Si d’autres recherches sont nécessaires pour parvenir à un consensus des différentes parties prenantes, identifier et analyser les données probantes, évaluer chaque approche en termes de faisabilité, d'efficacité et de rentabilité, le débat est ou devrait être lancé.

Autres actualités sur le même thème