Vous recherchez une actualité
Actualités

ALIMENTATION et VIEILLISSEMENT : Ces nutriments qui renforcent la connectivité du cerveau

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 1 semaine
NeuroImage
Cette relation entre les concentrations sanguines de ces nutriments clés et la connectivité cérébrale engage à adhérer à un régime de type méditerranéen

Cette équipe de l’Université de l'Illinois à Urbana-Champaign lie les niveaux de marqueurs de certains nutriments dans le sang, à une meilleure cognition chez les personnes âgées. Cette relation entre les concentrations sanguines de ces nutriments clés et la connectivité cérébrale, documentée dans la revue NeuroImage, engage une fois de plus à adhérer à un régime de type méditerranéen.  

 

L'étude a examiné 32 nutriments clés du régime alimentaire méditerranéen, déjà associé, par de précédentes recherches, à une meilleure fonction cérébrale au cours du vieillissement. Les chercheurs ont évalué les niveaux sanguins des marqueurs de ces nutriments chez 116 adultes en bonne santé, âgés de 65 à 75 ans. « Nous souhaitions vérifier si le régime alimentaire et la nutrition prédisent ou induisent les performances cognitives chez les personnes âgées en bonne santé », précise l’auteur principal, le Dr Christopher Zwilling, chercheur à l'Université de l'Illinois.

 

L'analyse établit en effet un lien significatif entre les caractéristiques spécifiques d'une poignée de biomarqueurs d'éléments nutritifs dans le sang et l'amélioration de la santé et de la cognition.

 

Les nutriments bénéfiques comprennent :

  • les acides gras oméga-3, présents dans les poissons, les noix et les choux de Bruxelles ;
  • les acides gras oméga-6, présents dans les graines de lin, les graines de citrouille, les pignons et les pistaches ;
  • le lycopène, pigment rouge vif des tomates et présent également dans la pastèque et quelques autres fruits et légumes ;
  • les alpha et bêta-caroténoïdes, présents dans la patate douce et les carottes ;
  • les vitamines B12 et D.

 

 

Régime alimentaire et vieillissement cérébral : l'IRM fonctionnelle a permis ici de préciser l'efficacité des réseaux cérébraux individuels. Un réseau cérébral configuré de manière efficace permet au sujet d'accéder plus rapidement aux informations pertinentes et d’accomplir plus facilement les tâches quotidiennes. Des tests cognitifs sont venus compléter l’évaluation de la performance cognitive des participants. L'analyse de l’ensemble de ces données confirme un lien solide entre les niveaux plus élevés des biomarqueurs dans le sang des nutriments « bénéfiques » et une performance améliorée sur des tests cognitifs spécifiques. L'analyse révèle également qu'un schéma spécifique d'oméga-3, d'oméga-6 et de carotène est associé à une meilleure efficacité du réseau cérébral.

L’étude confirme que le régime alimentaire et la nutrition modèrent le lien entre l'efficacité du réseau et les performances cognitives. En d’autres termes, la force de l'association entre l'efficacité du réseau cérébral fonctionnel et les performances cognitives est associée au niveau de ces nutriments. Et ce constat perdure dans le temps : lorsque 40 participants reviennent 2 ans plus tard pour une nouvelle évaluation, ces associations avec ces profils nutritionnels persistent.  

 

Ainsi, ces nutriments fonctionnent ensemble, et c’est ensemble qu’ils affectent le cerveau et la santé cognitive. C’est toute la complexité de la recherche sur l’impact de l’alimentation sur le vieillissement.

Autres actualités sur le même thème