Vous recherchez une actualité
Actualités

ALIMENTATION: Trop de MOH dans les barres chocolatées Ferrero

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 2 semaines
Sécurité alimentaire

L’exposition alimentaire à ces hydrocarbures d’huiles minérales (mineral oil hydrocarbons : MOH) entraîne différents effets sur la santé, dont des effets cancérigènes génotoxiques avec les MOH dits aromatiques ou hépatotoxiques, avec les MOH saturés. Ce rapport de l’agence allemande de Foodwatch, une organisation politique qui défend les droits du consommateur, dénonce aujourd’hui les niveaux trop élevés de MOH dans les barres Ferrero.

En 2012, les experts scientifiques de l'EFSA sur les contaminants de la chaîne alimentaire ont alerté contre 2 types principaux de MOH importants pour la sécurité alimentaire : des hydrocarbures saturés et des hydrocarbures aromatiques. Leur analyse montre que tous les groupes d'aliments contiennent de faibles niveaux de MOH saturés, certains pains, brioches et céréales des niveaux élevés. La présence conjointe de MOH saturés et aromatiques constatée dans certains aliments secs est expliquée par l'utilisation d'emballages en papier/carton recyclé. Les experts rappellent que les MOH aromatiques peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques soit endommager l'ADN, les MOH saturés, endommager le foie. Enfin, parmi les conclusions de l'expertise, une inquiétude possible pour certains consommateurs, qui sont fidèles à un même produit alimentaire et peuvent être exposés de façon régulière à des aliments présentant des niveaux plus élevés de MOH.


8 produits chocolatés sur 20 contiennent des MOH aromatiques génotoxiques : C'est semble-t-il le cas avec les barres Kinder, si l'on en croit l'alerte sanitaire lancée par Foodwatch, qui seraient fortement « contaminées » avec ces huiles minérales aromatiques. L'association allemande des Industries alimentaires répond par l'assurance de tests réguliers démontrant l'absence de tout risque sanitaire pour les consommateurs.

Au départ, Foodwatch a testé 20 produits chocolatés. Le test montre que 8 des 20 produits comportent des huiles minérales aromatiques et qu'un produit Ferrero est particulièrement riche en MOH, en huiles saturées et en huiles minérales aromatiques. Les enquêteurs de Foodwatch expliquent que ces produits sont en effet conditionnés avec du papier recyclé, pouvant contenir des encres à base d'huile minérale et jusqu'à 250 autres composés chimiques pouvant être transmis par voie alimentaire.

En conclusion, l'association met en garde les consommateurs, et en particulier les jeunes enfants, contre le caractère génotoxique possible de ces produits, en cas de consommation régulière.

Autres actualités sur le même thème