Actualités

ALLAITEMENT : Le bénéfice pour la mère est aussi cardiovasculaire

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 jour
JAHA
L'allaitement réduit le risque de maladie cardiovasculaire des mères (Visuel Fotolia 185711031)

C’est un nouveau bénéfice, pour la mère, de l’allaitement maternel, qui vient d’être documenté dans ce numéro spécial du Journal of the American Heart Association (JAHA) : l'allaitement réduit le risque de maladie cardiovasculaire des mères, selon cette étude, d’épidémiologistes de l’Université d’Innsbruck (Autriche). L’analyse révèle que les femmes qui ont allaité sont moins susceptibles de développer une maladie cardiaque ou de subir un accident vasculaire cérébral, ou même un décès de cause cardiaque.

 

Il s’agit d’un numéro spécial, JAHA Spotlight on Pregnancy and Its Impact on Maternal and Offspring Cardiovascular Health, composé de plusieurs d'articles de recherche portant sur les résultats cardiovasculaires au cours de la grossesse pour la mère et pour l'enfant. Si les multiples bienfaits de l'allaitement maternel commencent à être bien documentés, y compris pour la santé maternelle, peu d’études ont encore validé l'association entre l'allaitement et un risque réduit de maladie cardiovasculaire chez la mère. Et les quelques études menées sur le sujet ont pris en compte différentes durées d'allaitement. « Par conséquent, il était important d’effectuer cet examen systématique de la littérature disponible et de combiner de manière rigoureuse les données disponibles sur ce sujet », explique l'auteur principal, le Dr Peter Willeit, professeur d'épidémiologie clinique à l’Université d’Innsbruck.

Une relation positive entre l'allaitement et le risque cardiovasculaire de la mère 

L’équipe a analysé les données de 8 études menées entre 1986 et 2009 en Australie, en Chine, en Norvège, au Japon et aux États-Unis ainsi que les données d’une étude internationale. Au totakl, cette méta-analyse a porté sur les données de 1,2 million de femmes, âgées en moyenne de 25 ans, lors de la première naissance. L’analyse a pris en compte la durée d'allaitement, le nombre de naissances, l'âge à la première naissance et l’incidence des crises cardiaques ou de l’accident vasculaire cérébral plus tard dans la vie. L’analyse constate que :

 

  • 82 % des femmes déclarent avoir allaité à un moment de leur vie ;
  • par rapport aux femmes n’ayant jamais allaité, les femmes ayant allaité présentent un risque réduit de 11% de maladie cardiovasculaire ;
  • sur une période de suivi moyenne de 10 ans, les femmes ayant allaité présentent un risque réduit de 14% de maladie coronarienne ; de 12% d’AVC ; et de 17 % de décès de maladie cardiovasculaire.
  • les femmes qui ont allaité pendant 12 mois ou plus au cours de leur vie apparaissent moins susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire que les femmes qui n'ont pas allaité ;
  • l’absence de différences notables dans le risque de maladie cardiovasculaire chez les femmes d'âges différents ou selon le nombre de grossesses.

 

Aujourd’hui, seul 1 nourrisson sur 4 reçoit du lait maternel pendant les 6 premiers mois de vie. Les femmes devraient être mieux informées des avantages de l'allaitement pour la santé de leur bébé et aussi pour leur propre santé. Ces nouvelles données soulignent la nécessité d'encourager et de soutenir l'allaitement, par des programmes d'éducation à l'allaitement, avant et après l'accouchement.

 

« Il devrait être particulièrement motivant pour une mère de savoir qu'en allaitant, elle offre une nutrition optimale à son bébé tout en réduisant simultanément son risque personnel de maladie cardiaque ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités