Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER : 4 principes de mode de vie qui réduisent de 60% le risque

Actualité publiée il y a 2 semaines 5 jours 9 min
Neurology
Quelques principes de mode de vie peuvent considérablement réduire le risque d’Alzheimer (Visuel NIH/National Institute on Aging)

La combinaison de 4 principes d’un mode de vie sain permet de réduire considérablement le risque de maladie d'Alzheimer, confirme cette analyse des données de 2 études menées par le National Institute on Aging (NIA/NIH). Une réduction du risque jusqu’à 60% documentée dans la revue Neurology.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

C’est ici l’analyse des données de près de 3.000 participants à 2 études (le Chicago Health and Aging Project - CHAP) et le Memory and Aging Project - MAP), qui conclut que la combinaison de 4 à 5 types de comportements sains permet une réduction jusqu’à 60% du risque d'Alzheimer. Ces comportements comprennent la pratique de l'activité physique, l’absence de tabagisme, une consommation d'alcool légère à modérée, une alimentation de qualité et la poursuite d’activités cognitives. L’étude, observationnelle, apporte des preuves sur l’impact positif de comportements modifiables sur la réduction du risque de maladie d'Alzheimer, explique le Dr Richard J. Hodes, directeur du NIA.

Un mode de vie sain à l’âge mûr permet de réduire considérablement le risque de démence, plus tard dans la vie

L'équipe de recherche a examiné les données des 2 études longitudinales portant sur des différents facteurs de mode de vie, dont régime alimentaire, mais aussi « la génétique » et les évaluations cliniques de la maladie d'Alzheimer. A chaque participant a été attribué un score basé sur 5 facteurs de mode de vie sain :

  1. 150 minutes par semaine d'activité physique d'intensité modérée à intense ;
  2. l’absence de tabagisme ;
  3. une consommation d'alcool légère à modérée ;
  4. un régime alimentaire de type méditerranéen, MIND (aliments à base de plantes liés à la prévention de la démence), ou DASH (qui combine le régime méditerranéen et des approches diététiques pour réduire l'hypertension) ;
  5. l’engagement dans des activités cognitives, à l’âge avancé.

L'équipe a ensuite comparé les scores aux données de diagnostic clinique de la maladie d'Alzheimer. L’analyse constate que par rapport aux participants n'ayant aucun ou 1 seul facteur de mode de vie sain,

  • le risque d'Alzheimer est réduit de 37% chez les participants réunissant 3 facteurs de mode de vie sain,
  • de 60% plus faible chez ceux réunissant 4 à 5 facteurs de mode de vie sain.

 

Le message est clair :  si l’étude, observationnelle ne démontre pas le lien de cause à effet, la « conclusion reste solide en raison de ce double ensemble de données et de la cohérence de ses résultats ».

 

e NIA soutient actuellement plus de 230 essais cliniques actifs sur la maladie d'Alzheimer et les démences. Parmi ceux-ci, plus de 100 concernent des interventions non médicamenteuses, basées sur l'exercice, l'alimentation, l'entraînement cognitif, le sommeil ou des combinaisons de ces « thérapies ».

Autres actualités sur le même thème