Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ALZHEIMER : La luminothérapie pour apaiser ses symptômes

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 6 jours
PLoS ONE
Les conclusions incitent à mener des recherches plus larges sur la thérapie, et dès les premiers signes de déficience cognitive (Visuel Adobe Stock 83115340).

La luminothérapie pourrait contribuer à réduire certains symptômes de la maladie d’Alzheimer, conclut cette méta-analyse d’une équipe de la Weifang Medical University (Chine). Les conclusions, présentées dans la revue PLoS ONE, incitent à mener de plus larges études, et à évaluer son efficacité dès les premiers signes de déficience cognitive.

 

Le déclin cognitif associé à la maladie d’Alzheimer s’accompagne souvent de troubles du sommeil et de symptômes psycho-comportementaux, dont un comportement apathique et dépressif, de l’agitation et de l’agressivité.

 

La photobiomodulation ou luminothérapie a l'avantage d'être non pharmacologique, elle utilise l'énergie lumineuse pour stimuler le noyau suprachiasmique (SCN), un modulateur du sommeil dans le cerveau. Si ces dernières années, la luminothérapie a reçu une attention comme intervention possible contre la maladie d’Alzheimer, il n’existait aujourd’hui aucune analyse des preuves disponibles de son efficacité.

La luminothérapie, une thérapie complémentaire prometteuse pour les patients atteints d'Alzheimer

L’étude, une méta-analyse de 15 essais contrôlés randomisés portant au total sur 598 patients atteints de la maladie d'Alzheimer révèle en effet des améliorations dans la qualité du sommeil et une réduction des symptômes psycho-comportementaux. Les essais inclus avaient été publiés entre 2005 et 2022 et réalisés dans 7 pays. L’analyse révèle que la luminothérapie :

 

  • améliore l'efficacité du sommeil et la récupération ;
  • contribue à une meilleure synchronisation avec les rythmes circadiens ;
  • réduit la fréquence à laquelle une personne passe de l’état de repos à l'activité au cours de la journée ;
  • atténue également la dépression et l’agitation ;
  • finalement, allège aussi le fardeau des soignants.

 

La taille limitée de l’échantillon incite à mener des essais plus vastes, en particulier pour valider l’absence d’effets indésirables chez certains patients. Cependant, aucun effet indésirable n’a été relevé par l’analyse.  

 

En conclusion, la luminothérapie promet chez ce groupe de patients, d’améliorer le sommeil et de réduire les symptômes psycho-comportementaux courants et cela sans entraîner d'effets secondaires sévères, ce qui suggère qu'elle pourrait être une option thérapeutique prometteuse pour les patients atteints de la maladie d'Alzheimer.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème