Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER : Un nouveau médicament efficace à faible dose ?

Actualité publiée il y a 8 mois 1 semaine 6 jours
Journal of Alzheimer's Disease
L'effet de l’hydrométhylthionine est environ 3 fois celui observé avec les traitements standards de la maladie d'Alzheimer et « équivaudrait à une réduction de 85% du déclin cognitif sur une période de 65 semaines ».

L'hydrométhylthionine est un candidat médicament qui bloque l'agrégation anormale de la protéine tau. Cette équipe de l’Aberdeen University et de TauRx Therapeutics Ltd (Singapour et Ecosse) livre les résultats inattendus d'une analyse pharmacocinétique portant sur la relation entre la dose, les taux sanguins et l’activité pharmacologique du médicament hydrométhylthionine sur le cerveau de patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ces nouvelles données, présentées dans le Journal of Alzheimer's Disease révèlent que même à "faible" dose, l’hydrométhylthionine induit des effets positifs contre le déclin cognitif et l'atrophie cérébrale. Un espoir en regard du peu d’efficacité des traitements existants.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L'agrégation anormale de la protéine tau dans le cerveau est un phénomène aujourd’hui de plus en plus reconnu comme un facteur important de démence. Des essais cliniques de phase III menés sur l’hydrométhylthionine, entre 2012 et 2016, et chez près de 1.700 patients atteints d’une forme légère à modérée de la maladie d'Alzheimer légère à modérée, avaient montré, de manière surprenante, l’absence de différence de résultats cliniques avec des doses élevées (150 à 250 mg / jour) vs de faibles doses (8 mg / jour). Cette équipe écossaise a donc regardé à nouveau le lien entre l'exposition au médicament et la réponse au traitement.

Une réduction de 85% du déclin cognitif sur une période de 65 semaines ?

Cette nouvelle analyse de pharmacocinétique menée auprès de 1.162 patients sélectionnés parmi les 1.686 participants de l’essai de phase III montre :

  • une forte relation « concentration-réponse » pour les concentrations plasmatiques comprises entre 0,3 et 0,8 ng / ml, à la dose de 8 à 16 mg / jour ;
  • en traitement d'appoint, en complément aux traitements symptomatiques couramment utilisés dans la maladie d’Alzheimer, l’hydrométhylthionine présente un profil concentration-réponse similaire chez les patients mais avec un effet réduit de moitié. Cela suggère que les traitements symptomatiques interfèrent avec l'hydrométhylthionine ;
  • des doses très élevées du médicament ne sont associées à aucun bénéfice supplémentaire.

 

16 mg / jour en monothérapie : en conclusion, ce médicament, l'hydrométhylthionine présente une efficacité pharmacologique sur la structure et la fonction cérébrales dès la dose de 8 mg / jour en monothérapie ou en complément d'un traitement symptomatique. Les avantages du traitement atteignent leur maximum à la dose de 16 mg / jour en monothérapie : cette dose garantit en effet, selon les chercheurs, les concentrations sanguines nécessaires pour optimiser l'activité du médicament. Au-delà, ses effets se dissipent à des concentrations et à des doses plus élevées. Pris ensemble, ces résultats expliquent pourquoi, lors des précédents essais, l’hydrométhylthionine testée à plus forte dose n’est pas plus efficace qu’à la dose de 16 mg / jour.

  • Par ailleurs, les mesures d’efficacité (échelle ADAS-cog) montrent qu’à cette dose, l'effet de l’hydrométhylthionine est environ 3 fois celui observé avec les traitements standards de la maladie d'Alzheimer et « équivaudrait à une réduction de 85% du déclin cognitif sur une période de 65 semaines ».

Alors que l'innocuité et la tolérance de l'hydrométhylthionine a déjà été documentée par des essais cliniques menés chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer d'intensité légère à modérée, cette analyse confirme l'efficacité du médicament à 16 mg / jour chez ce groupe de patients. De plus, l’hydrométhylthionine est prise à la maison sous une forme orale pratique et les patients ne sont pas contraints d’aller en clinique pour des perfusions ou des injections intraveineuses.

 

« En plus de la réduction de l'atrophie cérébrale, nous avons été surpris par les effets cognitifs importants du traitement chez les patients présentant des taux sanguins plus élevés d'hydrométhylthionine avec une dose quotidienne de 8 mg », concluent les chercheurs : « Ces effets dépassent toutes nos espérances mais aussi ceux obtenus avec les traitements aujourd’hui disponibles ».

Autres actualités sur le même thème