Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIBIORÉSISTANCE: Face à l'émergence, trop peu d'antibiotiques en développement

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 4 semaines
Clinical Infectious Diseases

Malgré le besoin urgent de nouveaux antibiotiques pour lutter contre les bactéries de plus en plus résistantes et de plus en plus meurtrières, la US Food and Drug Administration (FDA) n’aura pu approuver qu’un seul nouvel antibiotique depuis 2010. Seuls 7 nouveaux antibiotiques seraient encore dans le pipeline, selon ce bilan publié dans la revue Clinical Infectious Diseases, et les laboratoires pharmaceutiques réduisent les investissements sur le développement de nouveaux antibiotiques. Une situation alarmante, qui, si ces recherches n’aboutissent pas, pourrait sonner la fin de la médecine moderne.

Seuls 7 nouveaux médicaments restent en cours de développement pour lutter contre les infections causées par des bactéries multirésistantes à Gram négatif qui représentent la menace la plus urgente, selon les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC). De plus, il n'y a aucune garantie que l'un de ces médicaments reçoive en fin de compte l'approbation par la FDA et aucun ne semble à ce stade pouvoir « venir » à bout des superbactéries les plus préoccupantes. L'objectif défini par les Etats-Unis de 9 nouveaux antibiotiques d'ici 2020 semble aujourd'hui inatteignable, selon le Dr Henry Chambers, de l'Infectious Diseases Society of America (IDSA). « Certes, des progrès ont été réalisés dans le développement de nouveaux antibiotiques, mais ce n'est pas suffisant ». Le problème serait un cycle de développement pharmaceutique bien plus lent que le rythme de développement des résistances chez ces bactéries. Selon les experts, la situation serait sur le point de revenir à l'époque où les antibiotiques n'existaient pas.


L'approche se doit donc d'être multidimensionnelle, avec des incitations économiques pour encourager la recherche et le développement d'antibiotiques (R & D), la clarification des exigences de la FDA en matière d'approbation, un financement accru par l'Etat de la recherche, l'amélioration de la prévention des infections, une meilleure collecte des données pour une meilleure surveillance des résistances. Bien entendu, une meilleure gestion des antibiotiques n'est pas oubliée, que ce soit au niveau des établissements de santé, des professionnels et même des patients. Certains dirigeants républicains du Congrès américain proposent même de mettre le pipeline des antibiotiques au nombre des priorités du Congrès.

Les investissements en R&D d'antibiotiques ont chuté. Les ressources de R & D se concentrent plutôt sur les traitements de maladies chroniques dont l'hypercholestérolémie, le diabète et le cancer qui ouvrent des marchés financièrement plus intéressants, en particulier parce que ce sont des traitements de long terme, contrairement aux antibiothérapies. Parmi les sociétés concernées encore récemment par ces développements, la société pharmaceutique PolyMedix a déposé le bilan début avril 2013 et AstraZeneca, qui développe 2 des 7 candidats prévoit de réduire ses investissements.

Ces dernières années, les experts des CDC et de l'Organisation mondiale de la Santé, et d'autres institutions de santé ont tous tiré la sonnette d'alarme sur l'émergence des résistances aux antibiotiques. Ce nouveau bilan va plus loin, il avertit qu'en l'absence de nouveaux antibiotiques pour traiter ces infections potentiellement mortelles « c'est la fin de la médecine moderne telle que nous la connaissons ».

Source: Clin Infect Dis. doi: 10.1093/cid/cit152 online April 17, 2013 10 × '20 Progress—Development of New Drugs Active Against Gram-Negative Bacilli: An Update From the Infectious Diseases Society of America

Accéder aux dernières actualités sur les Antibiorésistances

Autres actualités sur le même thème